Lundi 06 décembre 2021

Santé

Vaccination contre la Covid-19 : Bientôt mise sur les rails…

15/10/2021 4
Vaccination contre la Covid-19 : Bientôt mise sur les rails…
Les premières doses sont arrivées, jeudi 14 octobre.

Le 1er lot de doses de vaccins contre cette pandémie est attendu jeudi 14 octobre. Le Burundi emboîte le pas de ses voisins de la région des Grands-lacs. Néanmoins, les experts en santé publique contactés estiment que des préalables s’imposent.

Devant débuter la semaine prochaine, c’est une campagne de vaccination attendue de pied ferme par nombre de Burundais. Et pour l’occasion, les préparatifs battent leur plein. En témoigne la dernière sortie médiatique du ministre de la Santé publique, Dr Thadée Ndikumana, mardi 12 octobre. Avec 500.000 doses de vaccins Sinopharm déjà sur le sol burundais en attente d’être réceptionnées, le ministre assure que tout est en ordre pour que la vaccination se déroule sans encombre. « La coordination de la politique vaccinale, dans ses attributions, a un programme national de vaccination (PEV) qui assurera l’essentiel de l’opération », a-t-il indiqué. En 1ère ligne dans la lutte contre la pandémie, ce sont les professionnels de santé qui seront les premiers à être vaccinés.

Une précision de taille : contrairement à ce qui est d’usage  dans certains pays, aucune obligation vaccinale. « Sera vacciné, celle/celui qui veut ». Néanmoins, tient-il à préciser, la priorité sera accordée aux gens souffrant de maladies chroniques et personnes de plus de 60 ans.

Par rapport à la question sur une sensibilisation suffisante de la population, un cadre du PEV sous couvert d’anonymat tranquillise : « Une crainte qui n’a pas raison d’être. » Selon lui, la seconde vague de contaminations leur a permis de prendre conscience de la dangerosité de la maladie. Une bonne chose, espère-t-il, qui incitera la population à vaincre sa peur pour se faire vacciner.

La crainte des effets secondaires

Seul hic, le risque d’effets secondaires. Si de tels cas surgissent pendant la campagne, redoute-t-il, sans doute que la population sera coupée  dans son élan.

Un paramètre, regrette-t-il qu’il est difficile de maîtriser si le gouvernement n’adopte pas un discours conciliant par rapport à cela. Et selon des sources dignes de foi, toute personne désirant être  vaccinée devra signer une décharge de non poursuite du gouvernement en cas de d’effets secondaires.

Du reste, il interpelle le ministère de tutelle d’impliquer davantage le comité scientifique : « C’est de la sorte, que l’on évaluera l’impact de cette vaccination. »

Conservable  à des températures comprises entre 2-8°C, des gens se demandent si avec les délestages intempestifs en province, ces vaccins pourront être conservées dans de bonnes conditions de température. « Aucune raison de s’en faire. Avec notre chaîne de froid, toutes les dispositions nécessaires pour éviter de pareils désagréments ont été prises en compte », tempère le cadre du PEV.

Selon les données épidémiologiques du ministère de la Santé publique, au mois d’octobre, 19441 personnes ont contracté la Covid-19. Actuellement, le nombre de décès des suites de cette maladie est de 38 cas. Signalons que la Corée du Nord et l’Érythrée restent les seuls pays n’ayant pas encore entrepris de faire vacciner leurs populations.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Pako

    Je ne crois pas que les Burundais prendront ce vaccin!!!

    • Barekebavuge

      Avec ces insinuations, il y aura bien des sceptiques.
      Mais les gens intelligentes et censées le se front vacciner .
      Nta Vaccin nimwe ikorerwa I Murwi canke Muyinga.
      Excepté l’Erytrée et la Corée, tous les pays du monde ont déjà commencé la vaccination de leurs citoyens.
      Haja imbere abatwara mukwicandagisha. Pour donner l’exemple.

    • Mr Chang

      Pako, pourquoi tu es negativiste?
      La majorite a besoin de ce vaccin pour pouvoir voyager en dehors du pays.

  2. Barinzigo

    Qu elle est cette histoire de signer une décharge.
    J ai hâte de voir où seront les personnalités suivantes le jour de lancement de la Vaccination: Ministre de la santé, Sécurité Publique, Ombudsman, premier ministre, Président de l’Assemblée, du Sénat, etc…
    Vous avez dit seuls Erytrée et Corée du Nord refusent à faire vacciner leurs peuples.
    Bonne référence

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 3 876 users online