Samedi 18 septembre 2021

Politique

Référendum : la Cour constitutionnelle trouve non fondées les plaintes de la Coalition Amizero y’Abarundi

31/05/2018 Commentaires fermés sur Référendum : la Cour constitutionnelle trouve non fondées les plaintes de la Coalition Amizero y’Abarundi
Référendum : la Cour constitutionnelle trouve non fondées les plaintes de la Coalition Amizero y’Abarundi
Charles Ndagijimana, président de la Cour constitutionnelle

«Le référendum du 17 mai dernier s’est déroulé en conformité avec la loi», telle est la décision de la Cour constitutionnelle au sujet du scrutin référendaire du 17 mai dernier.

C’était ce jeudi 31 mai au siège de cette juridiction dans la zone de Gihosha, commune Ntahangwa en mairie de Bujumbura lors de la proclamation des résultats définitifs.

Ainsi, la Cour constitutionnelle valide les résultats de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).  Pour rappel, les résultats provisoires de la Ceni ont crédité le « Oui » de 73,26% et le « Non » de 19,34%. Les résultats définitifs sont  : 73,24% (Oui), 19,37 (Non), 4,10% (les nuls) et 3,27% (pour les abstentions).

En plus, les membres de la Cour constitutionnelle indiquent avoir jugé non fondées les plaintes de la Coalition Amizero y’Abarundi.

 

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 212 users online