Économie

Projet de loi portant budget de l’Etat : l’Olucome se dit inquiète

23/04/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Projet de loi portant budget de l’Etat : l’Olucome se dit inquiète
Projet de loi portant budget de l’Etat : l’Olucome se dit inquiète
Selon Gabriel Rufyiri, avec cette crise économique mondiale, déployer plus de 1.576 milliards de BIF et compter enregistrer 400 milliards de BIF dans les exportations, c’est rêver les yeux ouverts

Le président de l’Olucome confie que le projet de loi portant fixation du budget de l’Etat, exercice 2020-2021 suscite beaucoup d’appréhensions. D’après lui, les futurs dirigeants ont un grand travail de relèvement de l’économie du pays.

« Le conseil des ministres s’est réuni du 26 au 27 février et le projet portant la fixation du budget, exercice 2020-2021 a été l’un des points saillants de ce conseil. Toutefois, nous avons suffisant parlé de ce projet en disant que ce dernier n’est pas conforme avec la situation économique actuelle », raconte Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome (Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques), dans une interview accordée au Journal Iwacu, mercredi 22 avril.

D’après lui, vue la crise économique que connaît notre pays, le gouvernement devait se focaliser plus sur les secteurs porteurs de croissance. Cependant, se désole Rufyiri, au lieu d’allouer des fonds suffisants à ces secteurs, le conseil s’est concentré sur les indemnités de fin de mandat.

A cette inquiétude basée sur les indemnités de fin de mandat, le président de l’Olucome ajoute qu’en élaborant ce projet, le gouvernement n’a pas pris en considération la situation économique actuelle.

Pour lui, avec la crise économique mondiale, de nos jours, faire un budget de plus de 1.576 milliards de BIF et compter gagner environ la moitié de cette somme dans les taxes et impôts intérieurs et environ 400 milliards de BIF dans les exportations, c’est rêver les yeux ouverts. «En matière d’économie, il est fort possible qu’il y ait des gens sachant manier les chiffres. Mais, il peut aussi arriver un moment où ces chiffres maniés, se modifient eux-mêmes ».

M. Rufyiri revient lui aussi, sur la question de manque de rapports des budgets de l’Etat, une des inquiétudes qui a été soulevée par les parlementaires, lors de la présentation de ce projet à l’Assemblée nationale.

Il confie que l’explication de problème informatique donné par le ministre des Finances ne tient pas et de préciser que la sincérité budgétaire sera toujours impossible tant que ces rapports ne seront pas encore présentés.

A cet effet, le président de l’Olucome propose qu’un audit général soit fait pour montrer l’utilisation du budget de l’Etat de ces cinq dernières années. Et d’avertir les candidats qui vont bientôt être élus : « Un grand travail les attend, en particulier celui de relever l’économie du pays ».

M. Rufyiri propose également que le gouvernement augmente les fonds alloués dans les secteurs susceptibles d’accroître l’économie nationale. Et de plaider aussi pour l’augmentation des moyens alloués au ministère de la Santé publique, en particulier dans l’achat des réactifs pour lutter contre le Covid-19.

Signalons que ce 21 avril dernier, le ministre des Finances a présenté à l’Hémicycle de Kigobe, le projet de loi portant fixation du budget général de l’Etat, exercice 2020-2021. Les parlementaires l’ont voté à l’unanimité.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 220 users online