Société

Deux médias en ligne suspendus par le CNC

13/08/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Deux médias en ligne suspendus par le CNC
Deux médias en ligne suspendus par le CNC
Le président du CNC déplore qu’il y ait des personnes qui créent des plateformes en ligne pour relayer de fausses informations ainsi que des messages de haines.

Le Conseil national de la communication (CNC) a suspendu ce mercredi 12 août deux médias privés en ligne. Nestor Bankumukunzi, président de cet organe, indique qu’ils ont failli ‘’lourdement’’ à leur mission.

Itara Burundi et Nawe.bi, deux médias privés en ligne, viennent d’être radiés de la liste des médias burundais reconnus par le CNC. La décision a été rendue publique ce 12 août, à l’occasion d’une assemblée tenue par cet organe de régulation des médias.

Deux raisons ont motivé la suspension de Itara Burundi selon le président du CNC: l’absence du directeur de ce média sur le territoire du Burundi et l’adresse physique de ce médium qui n’est pas connu dans le pays. «En plus de cela, nous avons constaté qu’il y a des manquements graves en rapport avec l’exercice du métier de journaliste en ce qui concerne les informations qui sont diffusées par ce journal », a-t-il ajouté.

Quant au journal Nawe.bi, Nestor Bankumukunzi indique que ce média a été rayé sur la liste des médias burundais suite à la violation de la décision du CNC de suspension de la section Web Tv.  « Il a été donc décidé de retirer l’autorisation d’exploitation de cet organe de presse par manquement à loi qui régit le métier journalistique ».

Le président du CNC déplore qu’il y ait des personnes qui se disent journalistes et créent des plateformes en ligne pour relayer de fausses informations ainsi que des messages de haines. Cet ancien ministre de la Communication les qualifie de pseudo-journalistes. Et de conseiller aux responsables de ces médias d’introduire leurs demandes d’autorisation. Ce, afin de pouvoir exercer dans la transparence et bénéficier de l’encadrement des structures en charge de cette mission.

Selon le Conseil national de la communication, le Burundi compte 180 médias.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Au-delà de Nyarugusu…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Au-delà de Nyarugusu…

Lorsque l’on évoque les pays limitrophes qui hébergent les réfugiés burundais, la tendance est  de ne citer que la  Tanzanie  et  le Rwanda. Les camps de Nduta, Nyarugusu, Mtendeli et Mahama viennent directement à l’esprit. Rares sont ceux qui mentionnent (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 161 users online