Mercredi 12 mai 2021

Environnement

Le bilan des pluies torrentielles à Bujumbura devrait atteindre les 100 morts

10/02/2014 35

> Alors que le bilan des intempéries sur le nord de Bujumbura s’est alourdi, le gouvernement a décidé de procéder rapidement à l’inhumation des victimes pour éviter la propagation de maladies liées à la décomposition des corps.
A cet effet, le président de la République est actuellement dans la commune Mutimbuzi, dans Bujumbura rural, accompagné d’autres responsables politiques. Dont les président de l’Assemblée Nationale et du Sénat, les ministres en charge de l’Intérieur, de la Défense nationale, de la Sécurité Publique, de la Solidarité nationale ou encore les représentants des corps diplomatiques.

Saidi Juma, maire de la ville de Bujumbura s’est vite dépêché pour constater les dégâts ©CSU/Iwacu
Saidi Juma, maire de la ville de Bujumbura s’est vite dépêché pour constater les dégâts ©CSU/Iwacu

> Le maire de Bujumbura affirme que l’administration est totalement mobilisée pour venir en aide aux victimes des inondations des pluies dernières, de même que l’armée et la police. « Je reviens du quartier Carama nous avons déjà compté 20 morts et beaucoup sont encore sous l’épaisse boue, les débris des maisons démolies, etc. », raconte Christophe Ndezako qui habite la localité de Gasenyi (Mutimbuzi). Il faut, ajoute-t-il, de gros moyens et une recherche minutieuse pour pouvoir déterrer tous les corps. Devant le marché de la commune Kamenge, témoigne Jean de Dieu Bigirimana, trois personnes ont été emporté par la rivière Nyabagere qui traverse la commune. Deux étaient sur une moto et ont voulu la traverser par force alors qu’elle avait perdu sa trajectoire. Heureusement le chauffeur a eu la vie en s’accrochant à un arbre. Maintenant, il est dans le coma à l’hôpital Roi Khaled et sa moto a été récupérée. Le corps du passager ainsi que celui d’un piéton n’ont pas été retrouvés. La même route est bloquée par des boues épaisses, des palmiers immenses… aucun passage possible. Une grande partie de la population observe les autres déblayer, tant bien que mal, leurs maisons à l’aide des houes et des pelles.

Un des cadavres d’une jeune fille trouvé dans les buissons le long de RN1©CSU/Iwacu
Un des cadavres d’une jeune fille trouvé dans les buissons le long de RN1 ©CSU/Iwacu

> Certains cadavres sont acheminés dans les morgues, d’autres restent sur place La route nationale 1 a été débloquée aux environs de midi, la boue ayant caché le macadam sur une distance de plus de 5Km. Les camions de la Setemu, de la coopération chinoise, du service des travaux publics sont à l’œuvre. Le long de cette route, des corps sans vies étaient visibles durant la matinée : « Plusieurs corps sans vie ont été acheminés dans les morgues des différents hôpitaux de Bujumbura, d’autres restent sur place », note Nathanaël, qui a récupéré le corps de son cousin. En peu plus loin, un autre corps sans vie sur un brancard traditionnel et à côté un cadavre d’une petite fille de trois ans couverte d’un pagne. Personne n’a encore identifié cette dernière. Une autre jeune fille d’une vingtaine d’années enveloppée par un drap blanc mais couverte de sang. A quelques dix mètres, une voiture de marque Toyota Probox est toujours coincée dans un gros caniveau. Les trois passagers qui descendaient sur Bujumbura ont été percutés par l’eau et les cailloux et personne ne sait où se trouvent les corps.

  • L’hôpital Roi Khaled et l’Hôpital Militaire ont réaménagé les services pour recevoir gratuitement les blessés, ainsi que les corps sans vie.
  • Le président de la République vient de suspendre toutes ses activités à l’agenda aujourd’hui pour “s’occuper personnellement de cette catastrophe qui vient de nous endeuiller encore une fois”
  • Par ailleurs, le gouvernement du Burundi vient d’annoncer qu’il prendra en charge le paiement du suivi médical de toutes les victimes des intempéries

Forum des lecteurs d'Iwacu

35 réactions
  1. Jo Niko

    Condoléances attristées aux familles éprouvées. Il faut tirer les conséquences de ce drame . Cela est du domaine des pouvoirs publics. Les zones constructibles et leur environnement doivent faire objet d’études sérieuses de par les services urbanistiques et le respect des prescriptions une règle d’or.

  2. Tumaini

    C’est une catastrophe pour notre pays et notre région. Certains d’entre nous connaissent bien la région de Gasenyi. Nous avons vu l’acharnement avec laquelle on a détruit l’environnement, des montagnes entières ont disparu leur terre/ pierres étant utilisées dans la construction. Personne ne s’est inquiété des conséquences de ces destructions sauvages et massives. C’est la mort dans l’âme que j’ai vu la destructuration du paysage qui longe la RN1, et cela durant plus de 10 ans! Il ne faut pas mettre tout ce qui nous arrive sur le compte de Dieu, Iraduha tukayimanuza hanyuma ngo dusenge, twibagire les responsables de nos malheurs, non c’est trop facile il faut qu’ils assument, et apprennent la leçon pour l’avenir. Je suis de tout coeur avec la population éprouvée et les famille des victimes

  3. Mutima

    Notre président l’avait annoncé le 5/2/2014 “isegenya y’amahoro”
    Abarundi nibabitahure neza dès aujourd’hui

  4. gachiye

    BIRABABAJE IBIRIKO BIRASHIKIRA IGIHUGU C’UBURUNDI. CONDOLEANCES AUX FAMILLES EPROUVEES. ARIKO NSABE ABARONGOYE ICO GIHUGU, NIMBA BASHOBORA KUNYUMVA, NI VYIZA KO BOSHIRAHO N’IBURIBURI IMISI ITATU Y’IKIGANDARO MU GIHUGU COSE, kugira ngo abantu bifatanye n’ababuze ababo mu kubagarukirako. Igihugu naco nicitere agashambara cerekane ko gishobora kwitaho ineza y’aabanyagihugu mugufasha abantu kwogorora muri iyo calamité naturelle.

  5. Niyobuhungiro

    Naje mbanje guhoza imiryango yabuze! ariko ibivyago vyashitse bintuma kwibaza ibibazo vyinshi ku ntwaro yiki gihe? nti mbe isoko ya bujumbura icatumye isha ubu nikihe? nigiki catumye abantu mugatumba babura ababo? mwaribwabone aho inkuba yiha inkumbi agasakisaki ukuraho? none raba imvura yisegenya nayo ayo ayikoze? isoko ikiremba kamenge nahandi? Ariko ikigaruka kikambabaza niryambere mbona igihugu kitagandarira abaco! Nagacerere mubatwara igihugu kiretse aho umukuru w`igihugu yanditse kuri page ya facebook yiwe ko ahagaritse imirimo yose yarafise ngo yiteho ivyiyompanuka. Nagerageje kurondera inyishu heshi haba mubimaze imisi bivugwa nabahanuzi benshi ndetse n`abandi bakwirikiranira hafi ivy`uburundi niho nabona amakuru avugako umukuru w`igihugu cacu yoba yasabwe nabapfumu biwe bomuri afrique de l`ouest gusesa amaraso y`abarundi beshi ngo aronke mandat yagatatu ko mbere umwe mubahanuzi biwe bahafi yafashe indege kumuhingamo yuno w`ambere ngo aje kubonana nabo bapfumu. Ndabaza nti nico coba kiriko gikwega aya mahano? kumbure rya segenya yirigwa avuga yoba ariryo yateguye? Ivyarivyo vyose nivyaba arivyo n`ibikorane yirigwamwo bitwara uburyo bw`ikirenga igihugu buri mwaka yarakwiye kubuhagarika ataraho naho aremera imburi abavugishwa b`Imana bamubwira! Uburundi bugiye kubona ishavu ry`Imana kuko ababurongoye bayisasako akarimi ngira arazi ikete yandikiwe numuvuga butumwa Francine murebayire! Twebwe ugwaruka ntitwari dukwiye gusamazwa nabanye politique ngira murabonako kenshi hagwa umunyagihugu! bobo bubaka izikomeye ndetse bakazubaka nahakirurutse ariko ishavu ry`Imana babandanije nabo rizobashikira! Bonyene barivugiyeko hatica ubwoko ariko hica ubutegetsi bubi ngira ntibaribwamenyeko nabo bazotwara nabi. Nti twame tufatira mukivunga jewe ndemezako nubu ko ababi atari cndd-fdd ababi nakagwi kayigaruriye katwawe ninambu yivyisi gushika aho kadatinya kwihekura ijoro numutaga. Muze dusenge Imana ihindure ibintu ntimusenge nabi nkuko mubigira mukwama musabira ngo cndd-fdd nihave mwohava mwanka ibinyagara mukazana ibihunda! ahubwo musabire uburundi Imana ibuhe imboneza nyazo ( des vrais leaderships!) zaba izo muri cndd-fdd zaba izomuyindi migambwe ariko Imana yacu iturinde basumirinda, basehuzana, bampemayuzuye, bampemuke ndamuke,…… Igihugu cacu gisubire kwiha izina mumakungu!

  6. Besten

    Mes sympathies aux familles éprouvées.

  7. KARORERO

    igiragara ca Bujumbura kigeramiwe kikiriko! iyumvire namwe akazi les services minicipaux zahora zifise mumisi iheze za CTB zitaraza! ama modokari yatanzwe kumfashanyo ubu akoreshwa n,abigenga mugucukura imisenyi na mabuye ubu rero amahera yikorera ntituzi iyo aja nico akora! turasvye umukuru w,igisagara ahaguruke avuge asigure atwumvishe! nayo ahandi ho tugowe tukiriko!

  8. Callot Christian

    J’ai appris par les réseaux sociaux la catastrophe qui endeuille Bujumbura et je présente à la population éprouvée mes condoléances. Ce qui m’étonne, et me désole, c’est que pas un mot n’ait été dit dans les journaux TV en Europe…

    • aimée

      oui certainement,les journaux en parlent.en tout cas ici au canada.
      moi ,j’ai appris la nouvelle ce matin en lisant le journal et ce soir dans les nouvelles à la télé,ils en ont parlé.

  9. saleh

    Quel assourdisant silence de nos politiciens!
    Quel brillante absence de nos politiciens sur le terrain!
    Quel incroyable atonie de notre société civile(Eglise compris)!
    Pas même un mot de condoléances?

  10. leopold NZORIJANA

    Je reviens sur mes commentaires:au Burundi ce ne sont pas des prophetes qui manquent le Docteur SABUSHIMIKE n’a jamais cesse de predire des catastrophes mais malheureusement il ne prechait que dans le desert; il ne cessait de denouncer les feux de brousse, la destruction des ecosystems, les contructions anarchiques ou inadequates! Oui, je signe et persiste, nous avons trop peche il faut jeuner et se repentir car il est connu depyuis longtemps que les peches contre les homes ou contre la nature font descendre les demons sur la terre et dans les airs.C’est le moment de faire sortir l’eau benite ,les chapelets et les Statues benies de la Sainte Vierge Marie!!

    • lambert

      Mon ami NZORIJANA ,dans le monde de tel catastrophe existe,loin de dire c’est la malédiction ,souviens toi cequi est arrivé à Haiti.Nous sommes localiser dans une région à risques ,nous sommes ménacés par les glissement de terrain qui font dévier des rivières ou la vitesse de l’eau en créant des méandres dans notre sol très jeunes,souvien toi que nous sommes dans le rift valley seulement de tels catastrophes étaient rares ,ca commence,pourquoi les volcans un jour? comme en RDC ,mem aussi le retour du Tanganyika qui est en régression ajourd’hui?coute que coute l’eau doit reprendre sa position de départ en 1964 tanganyika arrivait à la RTNB,malheurs à ces gens qui perdent leurs argents en construisant dans des zones vulnérables.

  11. MPAMBAYINZIRA

    Ndahojeje imiryango yaburiye muri iyo segenya. Ngasaba ko abarundi bari mu gihugu eka n abari hanze tworengera ibidutandukanya tugafasha iyo miryango yose yabuze. Leta ifatanije n amashirahamwe bugurure ikigega gicungerewe neza hanyuma dufashe umuntu wese mu buryo ashoboye, riba itafari, agafaranga, akarengeti, isabuni, impuzu abo bebewacu baragowe. Ubu n abasigaye buca bicwa n inzara n imbeho.
    Twifatanye rero n iyo miryango ibuze Shinge na Rugero.

    • NDAYISHIMIYE

      Nanje ndahojeje imirramo yabuze, ico ntashigikiye ngo reta yaruguruye ikigege cogufasha, nahahoze isoko twaraterereye gushika ubu ntanakimwe kirashikira abo twaterereye so nagira nsabe abarundi n’abafasha uburundi ko uwushaka guterera yobicisha mumashirahamwe

  12. Kami

    Reka basha iki sigihe cokuvuga utwo twipfuzo twanyu tutagira aho duhagaze ubu nigihe cokugarukira kuri abo bagoye ce n’est pas le moment des bla bla bla

    • Tenes

      Ndagushigikiye cane kuri ivyo vyiyumviro; nanje nifatanije n’imiryango yabuze. Ariko rero nkuko ubivuze c’est pas le temps de dire du n’importe quoi, plutôt nimba ayo mashirahamwe abishoboye natwereke ingene twofasha Leta kugarukira kw’izo ndembe n’abacitse kwicumu. Ibisigaye nibazako twobishira hasi . twohava dusanga twishe vyinshi ataco twakijije. Ariko ntimwibagire gusenga no kwihangana, murabona ko bitoroshe.
      Merci

  13. Morgan

    Venons au secours des sinistrés et apportons soutien et réconfort dans ces durs moments.

  14. Ntakamurenga

    Jewe kugera ubu, ndacemera ivyo ba sogokuru baturaze. Some neza mu migenzo y’ikirundi kwa Ntahokaja (1978), musome no mu bindi bitabu. Kera iyo ivyago biteye mu gihugu inama y’abashikirangoma yaca ikorana hanyuma bagashikira umwami bakamubwira akiha ubuki kugira akize igihugu. None rero, simbona ubu igisigaye kugira umukuru w’igihugu yihe ubuki kandi igihugu kiriko kiratabagurika arorera. Akaba adashoboye kwiha ubuki ni agishikirize abashobora kugitwara mu mahoro n’umutekano atica abanyagihugu nk’uko tubona inzego z’ubu zibigenza, canke ahunge.

    “Mana ya chadrack, Méchak na Abed Nego, ndagutakambiye ukize ubu burundi! Kura iyi ntwaro idukwegera umuvumo utuzanire ubutegetsi bwuzuriza bose, butica abanyagihugu, butatwicira abavyeyi, budakandamiza abantu, butatwicisha inzara kubera amakori, butabuza abana kwiga mu kubima bourse, bukuraho ishule fondamental. Ndabisenze nizeye mw’izina ryawe ryera amen.”

  15. LOLOLO

    Imana yashavuye!!! C’est vrai. Et le Président de la République doit se demander le pourquoi de cette décharge de Dieu. C’est certainement pour la colère envers les Burundais pour ce qui s’est passé la semaine dernière, ce qui s’est passé en politique, dû au fait que le Président de la République n’a pas de conseiller: on lui fait jouer comme on joue au ballon et il se laisse faire. Eh bien aussi, le Président de la République n’a pas non plus de conseiller en environnement, en aménagement du territoire et en urbanisme. S’il en avait, ce qui s’est passé ne se serait pas passé. Et dire qu’une des raisons de cette catastrophe vient des aménagements en cours du Palais Présidentiel en hauteur par rapport au Quartier Carama qui était déjà mal viabilisé!!! Excellence Monsieur le Président de la République, dotez-vous de conseillers capables . Mettez les hommes qu’il faut aux places qu’il faut. Si tu suis ces conseils, Dieu ne déchargera plus sa colère sur ton peuple.

  16. Gondwanais Lamda

    Le pont entre Savonor et Pirelli sur la route qui mène vers Gatumba et vers la RDC s’est effondré, aucun véhicule ne passe. Que Dieu protège le Burundi.

  17. kimana

    Birateye agahinda gose.Ico umwana w’umuntu ashoboye ni uguhoza ababuze ababo no guhoza abarundi bose kuko ni uburundi bwabuze ndetse ushobora gusanga harimwo n’abanyamahanga.Cette donc une perte pour l’humanité.
    Igikuru ngaha ni uko umuntu yovuga ko ibi vyose ari ingaruka mbi z’uburongozi bubi igihugu cacu gifise. Ntivyumvikana ingene abantu bategura ahubakwa ama quartiers mashasha cank amabarabara badateguye ingene amazi y’imvura azogenda. Iki ni ikintu gikomeye cane ariko sinzi ko ababijejwe boba baravyize cank ko boba babirenzako uruho rw’amazi. C’est très domage et c’est condamnable. hari hahez iminsi mike abanyagihugu bo mu Gatunguru basemerera bavuga ko amazi ava ahazubakwa Palais présidentiel bayabasunikiramwo akabononera amazu. None aho ntimwumva ko batarira busema!! Hakozwe iki kuva ico gihe?? Iyaba hari aho hambere ku ntwaro ya cami, uwo hejuru yaca yiha ubuki uravye ibiriko biraba(imvura yica abantu, imiriro mu masoko, inkuba ikubita abantu n’ibitungwa, inzara izura inzara: 73% d ela population bari mal nourris, Ubuurndi bukaba arico gihugu ca mbere muri Afrika yo munsi ya Sahara abanyagihugu bashonje). Ni ubugesera.

  18. Jacques

    Ntamisi ihaciye nandite yuko BUJUMBURA sera balayé par un cyclone et vous avez banalié ma prophétie ubwo Imana ijisho ryaho ririkuriwewe wagisagara usigaye umeze nka Sodoma. Tutihanye mugihe camezi atatu atarenga ntarengu il y aura un séisme extra -ordinaire à la Haiti .Iwacu veuillez diffuser le message parce c’est urgent pour les hommes de Dieu

  19. cnd

    Condoléances aux familles éprouvées par cette catastrophe. C’est épouvantable et horrible. Ce sont les conséquences de l’avènement de l’industrie et des moteurs qui dégagent la chaleur et gaz toxique qui détruisent la couche d’ozone qui devrait protéger notre terre des catastrophes naturelles. Mais tout le monde doit se sentir responsable pour sauver le reste.

  20. YAKOBO

    Les signes du malheureux, mauvais présage du Burundi, condoléance à toutes les familles qui ont perdus les leurs. IMANA ngira yashavuye kubibera mugihugu cacu

    Abasenga ja kumavi akari inyuma karahinda.

  21. Pili-pili

    Mais Carama, c’est pas le quartier des ministres DD? Maintenant qu’il ya inondaton chez euz, ils vont apprendre la dure realite de ce qu’est l’urbanisation. Construire une ville c’est different que construire une cabane dans un arbre dans la foret de la Kibira.

    • LOLOLO

      Pili-Pili, Tu es visiblement loin de Bujumbura. Carama est un nouveau quartier habité par des focntionnaires de toutes ethnies et qui ne comprend aucun ministre issu du CNDDFDD.
      Uraja uravuga ivyo uzi.

    • Mwana wa Gisabo

      Carama a été construit dans le désordre du temps de la transition avant 2005. Il ne faut pas oublier que le régime de transition n’était pas non plus un des meilleurs. Tout le mode se servait dans la caisse, parce qu’ils savaient qu’avant leur départ, ils effaceraient les traces des malversations qu’ils ont faites. Malheureusement, le CNDD-FDD n’a pas poursuivi ces bandits parce qu’il n’a pas été meilleur gestionnaire. Donc, objectivement, tout n’est pas à mettre sur le compte des DD. Vous allez voir. Dans quelques années, ce sont les belles villas du quartier Sororezo qui vont être emportées vers la rivière Rubanza. Juste de la même manière que le beau Lycée Vugizo. Il ne faut pas être ingénieur pour le voir. Je me suis toujours demandé comment des responsables peuvent être bêtes jusqu’à considérer que toute terre est bonne pour un lotissement . Et comme si les gens n’avaient pas de tête pour penser, maintenant on est en train d’aller vers Maramvya, juste par cupidité, pour “posséder ou avoir le droit de d’attribuer une parcelle située dans la mairie de Bujumbura”. Il faudrait plutôt dire: “dans les marais de Bujumbura”. S’il vous plaît, mesdames et messieurs les responsables, il y a des terrains pour l’agriculture et des terrains pour des immeubles. Si vous ne voulez pas croire ça, allez demander aux gens de Carama. C’est une zone qui a été tout simplement volée à l’agriculture, et les gens qui y habitent n’auront jamais de répit, je vous dis.

  22. Asifiwe

    Ndahojeje bene wacu b’abarundi bahuye n’ivyo vyago bidasanzwe vyashikiye igisagara ca Bujumbura n’imicungararo yaco. Birateye agahinda.
    Mana rinda uburundi.

  23. Karera

    Combien de fois on a crié qu’il ne faut pas continuer à construire dans cette plaine? Personne n’écoute et il faut s’attendre à des catatrophes encore et encore.

    • KABADUGARITSE

      Karera serait-il un malade mental ou un ignorant volontaire! N’aurait-il rien entendu de ce qui se passe en France depuis presque une semaine et dans d’autres pays occidentaux? Pourtant, eux ils ont la technologie et ils la maîtrisent. Seulement, ils ne maîtrisent pas les éléments de la nature!

    • ndarusanze

      Mon cher, ubuze ico uvuga, uhore. Uwu si umwanya wo kuvuga amajambo nk’ay. Ico gushikana aho mperereye hano i Burayi ngo urabe iyo imvura yokoze mu yehera kirets iyi twaraye tumaze……

  24. Niyonzima Ernest

    Condoléances à toute famille qui a perdu son et/ou ses membres.
    Nous sommes avec eux, qu’ils ne se découragent pas, pour ne pas dire que cela ne fait pas mal. A ceux qui sont proches de les approcher pour un soulagement urgent et aux psychologues d’approcher les victimes pour user de leurs expertises.
    Encore, condoléances.

  25. Leopold NZORIJANA

    Quelle catastrophe! Harageze ko abarundi twisonzesha pendant neuf jours abandi nabo bagasoma Les Fables de Lafontaine:. Twese twaracumuye cane ,ducumura tuibizi, ducumura n’ibigirankana; ngirango Imana yashavuye!

  26. Terimbere

    Please please photos & temoignages !!!

  27. Gondwanais Lamda

    Tous mes vœux de sympathie à ceux qui ont perdu les leurs, et à ceux qui sont en difficulté à cause de cette pluie qui s’est abattue sur notre capitale. Quand ont a viabilisé Carama, est ce que ont a regardé vers les collines qui surplombent Bujumbura et évalué la quantité d’eau pour construire des canalisation à la hauteur? la réponse est Non. Nous devons comprendre que chaque centimètre que nous couvrons de béton ou de tôle constitue un centimètre de moins pour l’infiltration de l’eau de pluie et nous devons nous préparer à boire la tasse. La viabilisation de notre capitale est une catastrophe, malheureusement le pouvoir s’en fiche pas mal, la mairie se précipite à seulement réclamer 40% de taxe du loyer des maisons de Bujumbura, mais la question est de savoir à quoi va servir cette somme??? Acheter les V8 ???. Imana idukingire.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 2 063 users online