Politique

Manifs du 03 juin 2015

03/06/2015 La Rédaction 11
Ruhororo: du sport matinal aux allures de manifestation
Ruhororo: du sport matinal aux allures de manifestation

Ruhororo: du sport matinal aux allures de manifestation

La plupart des jeunes du site des déplacés de Ruhororo en province Ngozi sont descendus dans la rue ce mercredi matin pour manifester leur mécontentement. C’est au pas de course que ces jeunes gens se sont rassemblés pour se diriger vers le domicile d’un certain Birebagu. Il s’appelle Théogène Habonimana. C’est un militant du Cndd-Fdd.
Les habitants du site des déplacés de Ruhororo, l’accusent d’avoir tabassé des jeunes déplacés qui sont passés non loin de l’endroit où se tenait un meeting du Cndd-Fdd. Ces jeunes déplacés, très remontés contre ce militant du parti au pouvoir, demandent que cette agression ne reste pas impunie, qu’il y ait des poursuites. Ils l’ont signifié au Commissaire régional qui s’est rendu sur les lieux pour calmer la situation. Il a promis de s’occuper de ce cas.

Nyakabiga, Jabe et Bwiza

10h30. Il n’y avait pas de manifestations à proprement parler. Des policiers continuent leur patrouille au moment où quelques enfants jouent tranquillement au football. Aucun bus de transport à Bwiza et sur route séparant Nyakabiga II et III. Les habitants se rendent au centre-ville à pied.

Vers 9h30, Musaga était calme et il y avait une forte présence policière sur chaque avenue donnant sur la RN7. Les bus de transport n’arrivent qu’à la 1ère avenue de peur d’être attaqués.

Des manifs à l’intérieur des quartiers

Vers 8h, dans la commune urbaine de Musaga, des jeunes gens se sont rassemblés à Kinanira. Selon eux, ils ont manifesté à l’intérieur du quartier avec des pancartes pendant plus d’une heure. Par après, ils ont été dispersés par des policiers en lançant des grenades lacrymogènes et en tirant à balle réelle sur ces manifestants. Toutefois, aucun dégât n’a été signalé cet avant-midi. Il s’agissait probablement des tirs de sommation.

Forum des lecteurs d'Iwacu

11 réactions
  1. mutima

    Chers compatriots, je vous dirai que la Burundi connait une histoire drole qui reveille a tout Burundais ce qui s’est passé et le met en garde sur ce qui se passé pour le moment. Que personne ne nous mente pas:’ Ceux qui ont fait le putsch et ceux organisateurs de manifestants ainsi que leurs “followers” ne sont pas pour la paix des Burundais parce que’il n’y a pas de resonance avec la promotion de l’economie nationale et incendie des personnes vives avec des pneus et autres et leurs biens(motos voitures bus maisons… )”.

    Au detriment du people ils veulent aboutir a leurs interets afin de les ruiner d’avantages. Si vous etes democrates , allez dans les urnes pacifiquement et vous remporterez. A Coeur assoiffe de pouvoir, on ne pense jamais a l’interet de la nation, regardez ces jeunes Burundais qui ne pensent meme pas que ceux qui les incident a aller faire des meurtres ont leurs enfants dans des universities enh Europe, Amerique, Asie… Ils ne vous denneront rien meme s’ils accedent au povoir ce qui est loin comme la lune ” biri kure nk’ukwezi”. Ba manifestants, pensez a votre dignite et ce qu’il en resultera devant la famille, la communaute, la nation, l’Eternel. Que Dieu vous benissent selon sa Parole Divine.

  2. roger crettol

    @ minani

    Monsieur, je vous comprends assez bien. Il n’y a que l’un ou l’autre point qui prête à discussion.

    1. Exclusion ou pouvoir exclusif
    Je ne pense pas que l’opposition – au sens le plus large – ait jamais exigé que le parti au pouvoir soit exclu des élections. Les électeurs décideront, pour les communales, pour les parlementaires et pour la présidentielle. Quand on pourra tenir des élections.

    2. Respect de la constitution
    Cela a été et reste la revendication de base, pour autant que je sache. Et d’emblée, les opposants aud 3ème mandat ont été qualifiés d'”insurgés”. Pour les apaiser, bien sûr. Et la Constitution ? Elle semble encore vierge – quoiqu’on murmure … Le cas est clair pour moi : la force a primé sur le droit.

    Et si le parti au pouvoir n’était en définitive pas en mesure de présenter un autre candidat crédible à la présidentielle ? Vraiment ? Dans ma grande naïveté, j’y verrais un manquement du président sortant, qui n’a pas pensé à faire sortir un dauphin de l’ombre. Dommage !

    [ Et c’est vrai, je ne suis pas Burundais, ni même résident, et ne devrais pas me mêler à vos discussion. Je vous remercie d’ailleurs tous de l’accueil que vous m’avez fait.
    Il se trouve que depuis 2006, j’ai fait plusieurs séjours, dans les provinces de Ngozi et de Kayanza. J’y ai trouvé des amis, Et une des rares fois où j’ai dormi à l’hôtel, c’était à cause de l’annulation d’un vol sur Nairobi. J’étais mieux chez les curés et amis qui m’ont aimablement reçu qu’au Novotel. ]

  3. MINANI

    Je m’incline devant la mémoire des gens morts injustement et pour rien. Mais, ma pensée va envers tous les morts de tous les côtés. Monsieur Parfait, ne me dis pas quand même ko urya yaturiwe mw’i pneu mu nyakabiga yaturiwe na Police? Imodoka za turiwe ntizaturiwe na police quand même! Il ne faut pas vous défendre avec des arguments qui ne tiennent pas. La police tue les gens. Vont manifestants tuent les gens! En déhors de nyakabiga avec l’homme brûlé avec le pneu, les médias nous ont montré d’autres cas du Franco-burundais à Mutakura, des cas de Cibitoke, ….
    Je dis bien que votre cause peut être bonne et justifiée. Néanmoins, en usant les méthodes qui ne respectent pas la dignité humaine comme celles de votre adversaire, votre bonne foi devient douteuse, et vous montrez la même mauvaise image que votre adversaire. Contrairement à toi, ma dignité m’exige à avoir de la mémoire autant envers ceux qui sont tués par la police, mais au même niveau que ceux tués par les manifestants que tu soutiens. Et si jamais tu es parmi ceux qui descendent dans la rue, je te conseille de changer de tactique avec tes camarades. En incendiant les voitures et les motos de paisibles gens, en empêchant les élèves de passer les concours, vous apportez, sans le savoir, un appui considérable au camp adverse et vous luttez contre votre action dont vous écorchez l’image par ces mauvais actes.

  4. parfait

    that.s the biiiiiig problem we have in africa , canke muri pays pretends that there , s democratie , mais le problem n est pas ces leaders mais ses partisans bakoreshwamo mu mabi yose , bakabereka le faux ennemi qu,il faut eliminer, eloigner ,,,etc ,,, par contre Mister Minani nous avons encore du travail ,parce qu il y a tjrs le gagnant si dusubiranyemwo , nta nyagupha twese dutegerzwa gukira , bla..bla,,,,

  5. MINANI

    Courage Monsieur. Mais je voudrais que toi et tes amis vous me compreniez: Je ne suis pas contre votre action car devant la violation flagrante des droits de l’homme, les citoyens ont le droit d’user de tous les moyens pour défendre leur dignité, y compris même la voie des armes. Ces DD qui sont au pouvoir ont pris les armes contre la dictature de Buyoya et ont réussi. Sauf qu’ils ont perdu l’idéal démocratique pour imposer la dictature qu’ils combattaient.
    Seulement, je m’inscris totalement en faux avec vos manières d’agir. Ce n’est pas un argument raisonnable de dire que la police tire à belles réelles pour brûler un homme. Cet acte a écorné votre image. Vos manifestants ont incendié les voitures (Bus Coaster, Hiace, motos) de transport en commun dont les chauffeurs et propriétaires n’avaient rien à voir avec les manifestants. Vos manifestants ont empêché les enfants de passer le concours national et pourraient le faire pour le test de 10 ème. Tout cela montre qu’il n’y a rien de démocratique, de pacifique et de citoyenneté de vos actions.
    Autant je suis contre ceux qui ont mis à terre l’économie du pays, autant je ne vous soutiens pas non plus car vous n’êtes pas différents d’eux. Je crains qu’une fois au pouvoir, les organisateurs des manifestations risquent d’être plus médiocres que ceux-là même qu’ils veulent chasser.
    En 1993, Ndadaye nous a montré un très bon exemple qu’une opposition et une société civile intelligentes, disciplinées et bien organisées, pouvaient mettre en déroute politiquement un pouvoir financièrement fort, soutenu même par l’armée. Mais tout cela n’est possible que dans la non violence. Mon ami, vous aurez beau à manifester même pendant un siècle, avec une opposition politique médiocre comme celle du Burundi, incapable de s’entendre, votre victoire semble hypothétique. C’est cela qui fait même que les pays de la région soutienne Nkurunziza car ils n’en voient aucune alternative crédible, et essayent d’éviter de cautionner un chaos probable. Courage les amis, mais vous avez encore du travail.

  6. M.J

    Ce Minani s’active sur les sites, reseaux sociaux pour denigrer et tenter de decourager les manifestants. Tantot, les manifestants sont en train de perdre leur temps et n’infuencent personne et n’impactent rien. Tantot les leaders sont payes sant soutefois montrer aucune preuve. Beaucoup de contributeurs ont parle assez de l’influence de la manifestation. Ntiturota duheba, police de Nkururunziza, SNR et les imbonerakure armes jusqu’au dents assiegent nos quartiers depuis 2 semaines, ils ont eu l’ordre de tirer sur toute personne qui bouge ou parle. Pour diminuer les degats et suivant notre mot d’ordre nous nous retenons pour ne pas tomber dans le piege de Nkurunziza et ne pas perdre beaucoups de vies humaines. En plus, reporter les elections zasutse mwo mabisi. Si c’est ceux-la que tu appelle kwiranda, manque de payement ivyo n’ivyawe wifuza. Si wiyumvira que terroriser les manifestants , les menacer de mort , kubugariza jusque dans les maisons vyerekana ko twahevye, urihenda. Manifester contre la candidature illegale de Nkurunziza n’uburenganzira duhabwa n’ibwirizwa nshingiro turiko turwaranira. Abatwugarije bariko baratwica nta bubasha na bumwe babifitiye, bashaka gukingira abasuma, abicanyi bagomba kwiganzira uburundi bo nyene bahonyanze amategeko. Ils nous ont tue a petit feu pendant 10 ans. Nous voulons un changement et un pays de droit, ntiturota duheba. Entetemps, buriryohera uvuga ivyo wishakiye.

  7. parfait

    Hi , abantu turafise ukuntu tubona ibintu ukwo turi mais non pas uko biri , biri muri kamere kacu twese aho ntitwotebako , mais twese turiko turabura abacu bicwa nkuko twamye tubabura guhera kera kubera abarongozi badutwara nabi Akaba aritwe tuvyishura tukaryana tukamarana tugatanakwo umuikomo tukankana etc,,, dutera tuja inyuma aha bandi baja imbere very trist !!

  8. Muri abo bishwe ushiremwo abapolisi nabishwe bitwa imbonerakure bagaturigwa mu mapines izuba riva imbere y’aba journalistes,yari insurrection ,abo ba jeunes baraba ama films menshi ubu ,wewe ntiwabona ko bariko badukinira théatre canke rambo,batera grenades polis,barabishe nabi cane,babona ama cameras ho bakiteragura,nubwo igipolisi c’uburundi kiritonda,barakumbura baje kwiga ahandi ingene gikora!!

  9. Iratabara

    Parfait komera,ikibabaje n’uko benshi bagifise ivyiyumviro nk’ivya MINANI.
    Ariko nshaka kubwira MINANI n’abagenzi be ko imyiyamamazo itabera gusa mu mabarabara ko ishobora kubera mungo zacu tukiyamiriza Leta ya NKURUNZIZA mu kwanka gukora icocose NKURUNZIZA yiteze ku Barundi ninaho azomenyako ategeka umugore wiwe n’abana gusa nk’abandi bagabo ataco abarushije .

  10. parfait

    Monsieur tu te trompes bcp , la police doit assurer la securite de la population non pas les tuer , intimider , menacer , so nivyo bitarioko biraba dans notre pays ,aho turi d Accord Mr , ivyo bishobora gutuma abantu batinya kuja muri manifestation kubera umutekano wabo kandi ntakibi kirimwo nibisanzwe cane ,mugabo police yobareka bakaja muibarabara vyaboroheye kuvya analysa gutjo mugabo ivyo wanditse wosanga wihenze cane gose , turi bantu kandi biraturyohera kwandika ivyo tuishakiye (funny) muga umenye ko hari abahasize agatwe bakiriko , so sinzi igiciro camahera woha kugirango umuntu aphe . please grow up muvyiyumviro . iyi mandat si opposition ,societecivil etc bayiyamiriza ni kuisi nzima ,

  11. MINANI

    Certains disaient que les gens qui haranguaient les manifestations étaient payés, d’autres le réfutaient. Les premiers pourraient avoir raison. Les financements ont tari et les manifestations sont finies. Probablement qu’elles vont recommencer dès qu’il y aura un nouveau bailleur. Quoi qu’il en soit, l’espoir des résultats palpables des manifestions semble s’effriter chez un bon nombre de jeunes. Un mois dans la rue c’est trop pour les taxis vélos qui risquent de se voir expulsés des chambres loués.
    Si les organisateurs de manifestations s’entêtent et ne changent pas de stratégies, les manifestants risquent de se tourner contre eux dans l’avenir, les accusant de les avoir trompé. Surtout que d’ici peu certains vont commencer à être arrêté pour payer les motos et voitures incendiés. Attendons voir la suite……….

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Mention très bien à la CNIDH

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Mention très bien à la CNIDH

Le torchon brûle entre la Coalition spéciale des syndicats des enseignants pour la solidarité nationale(Cossesona) et d’autres qui n’en font pas partie. Le principal point de discorde est le montant retenu mensuellement sur les salaires des enseignants. Pour ce consortium, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 286 users online