Santé

Malgré la régression, le taux de prévalence présente encore des disparités

05/12/2019 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Malgré la régression, le taux de prévalence présente encore des disparités
Malgré la régression, le taux de prévalence présente encore des disparités
Le taux de prévalence du VIH en milieu urbain est de 2.5% et 0.7% en milieu rural

Le taux de prévalence du VIH au niveau national est passé de 6% en 2002 à 0.9% en 2017. Malgré cette baisse, des disparités énormes s’observent. Il faut encore une forte mobilisation, dit le PNLS.

L’étude démographique et de santé (EDS) menée en 2017 montre que le taux de prévalence du VIH au niveau national est de 0.9%. Ce taux était de 1.4% en 2014 d’après l’EDS faite la même année.

Ces statistiques ont été présentées ce mercredi 4 décembre, dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre le Sida.

D’après l’EDS de 2017, Bujumbura mairie, en tête, a un taux de prévalence de 2.6%, suivi par Gitega, 2%, Mwaro avec 1.9%, 1.2 % à Rumonge et la province Kirundo qui a 1.1%.

Le taux de prévalence du VIH en milieu urbain est de 2.5% et 0.7% en milieu rural. Chez les femmes, la séroprévalence est de 1.8% contre 0.6% chez les hommes.

«Bien que le niveau de prévalence du VIH de la population en général décroisse continuellement, des disparités énormes s’observent encore», annonce Aimé Ndayizeye, directeur du PNLS.

Les femmes et les jeunes, révèle M. Ndayizeye, sont les plus vulnérables. Selon une étude de l’OMS de 2014, la prévalence moyenne du VIH chez les jeunes de 15-24ans est de 0.2%.

Un taux faible des personnes qui se font dépister est le principal défi. Aimé Ndayizeye encourage la population à se faire dépister pour mieux éradiquer ce fléau. Il ajoute une faible cohésion aux traitements, surtout chez les jeunes et les adolescents.

Le directeur du PNLS indique qu’il faut renforcer les stratégies de dépistage et renforcer la collaboration avec les communautés. Aux médias et journalistes, il les invite à contribuer dans la lutte contre cette maladie.

Au Burundi, la journée mondiale de lutte contre le Sida sera célébrée ce vendredi 6 décembre dans la province de Gitega. Le thème de cette année : «La communauté fait la différence».

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Chose promise, chose due. Depuis la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement, le Président Evariste Ndayishimiye s’est engagé à combattre résolument la pandémie du coronavirus, « le plus grand ennemi du peuple burundais ». A peine une semaine (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 158 users online