EN

Économie

Mairie de Bujumbura : Commerçants et clients inquiets du manque d’emballages biodégradables

03/10/2019 Felix Haburiyakira Commentaires fermés sur Mairie de Bujumbura : Commerçants et clients inquiets du manque d’emballages biodégradables
Mairie de Bujumbura : Commerçants et clients inquiets du manque d’emballages biodégradables
Une des boutiques visitées dans la zone de Nyakabiga

A 5 cinq mois de l’entrée en vigueur du décret interdisant l’importation, la fabrication, la commercialisation et l’utilisation des sachets et d’autres emballages en plastique, les emballages biodégradables ne sont pas encore mis sur le marché.
Différents commerçants et clients s’inquiètent du manque de ce produit.

« Les nouveaux emballages tardent à circuler. Entretemps, les sachets et les emballages en plastiques se raréfient et coûtent cher », se lamente Omar Bizimana, boutiquier rencontré dans le quartier 3, en zone de Nyakabiga. Il reçoit les sachets à compte-gouttes de la part de ses fournisseurs.

Dans les quartiers des zones Bwiza et Nyakabiga les sachets et les emballages en plastiques se raréfient au jour le jour. « Si les nouveaux emballages ne sont pas mis sur le marché, nous aurons des problèmes avec nos clients », s’inquiète Léonard Macumi, un boutiquier à Bwiza.

Même inquiétude du côté des clients. Ces derniers demandent la mise en circulation de nouveaux sachets avant que les anciens ne s’épuisent. « Il me sera difficile de porter les marchandises dans la main », déplore N.H. une cliente rencontrée dans une boutique à Bwiza.

Commerçants et clients demandent la mise en vente immédiate des nouveaux emballages comme le prévoit le décret.

Au centre-ville de Bujumbura, quelques pharmacies et alimentations utilisent les emballages biodégradables et ces derniers sont gratuits. Dans certains magasins, les marchandises sont toujours emballées dans des sachets en plastiques. Dans d’autres, les emballages biodégradables existent et le prix varie entre 2000 et 2500 BIF.

Rappelons que la mise en application du décret interdisant l’importation, la fabrication, la commercialisation et l’utilisation des sachets et d’autres emballages en plastique est fixée au 8 mars 2020.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. L’heure est grave

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19. L’heure est grave

« 41 nouveaux cas positifs ont été notifiés sur 1 242 tests réalisés, soit un taux de positivité de 3,3 %. Parmi ces cas, 35 sont de transmission locale, soit 85,37 % et 6 cas importés, soit 14,63 %. Ce (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 585 users online