Mercredi 24 juillet 2024

Société

Lycée Maranatha de Kivoga : Des dégâts humains et matériels suite aux pluies diluviennes

15/02/2023 Commentaires fermés sur Lycée Maranatha de Kivoga : Des dégâts humains et matériels suite aux pluies diluviennes
Lycée Maranatha de Kivoga : Des dégâts humains et matériels suite aux pluies diluviennes
Une partie du toit du réfectoire détruite par les pluies diluviennes de ce 12 février

Trois élèves blessés, 16 chambres des dortoirs et deux salles de classe emportées sont parmi les dégâts enregistrés suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Lycée Maranatha de Kivoga en commune Mutimbuzi, ce 12 février. La direction de cette école appelle à une assistance du gouvernement.

Il est 11 heures, ce 14 février, au Lycée Maranatha de Kivoga situé dans la commune Mutimbuzi en province Bujumbura à une dizaine de kilomètres de la ville de Bujumbura. Les activités scolaires continuent à la normale. Pourtant, les traces laissées par les pluies torrentielles de ce 12 février dernier sont encore visibles. La plupart des salles de classe et la direction n’ont pas été touchées.

A quelques mètres de la direction, des gens collectent les tôles et les charpentes emportées par le vent. Un charpentier met les tôles sur une partie du dortoir féminin alors qu’un travailleur nettoie les restes du toit détruit par le vent dans le réfectoire.
« Dix chambres du dortoir féminin et six du dortoir masculin ont été emportés par le vent violent causé par les pluies diluviennes de ce dimanche », indique Aimable Sibomana, directeur du Lycée Maranatha de Kivoga.

Selon lui, d’autres infrastructures ont été touchées par ces pluies diluviennes. Il s’agit notamment du réfectoire, de la cuisine, de la chapelle, deux latrines, deux salles de classe et une partie du home des enseignants : « Les tôles de la cuisine, tout son toit et sa charpente ont été emportés par le vent. Le réfectoire a été aussi touché. Le poste téléviseur qui s’y trouvait et un panneau solaire qui servait d’électrification en cas de coupure électrique sont aussi cassés ».

Le directeur de cet établissement fait savoir que trois élèves sont aussi blessés : « Un élève a été grièvement blessé. Il a subi des soins au centre de santé. Pour les deux autres, ce n’était pas grave, on a cherché les pommades pour masser là où ils sentaient des douleurs ».
Selon lui, ces dégâts ont affecté la morale des élèves internes : « Ils ne peuvent pas travailler à l’aise avec cette situation. Certains élèves se sont déplacés vers les autres chambres. Tout cela perturbe leur morale ».

Et de craindre que des dégâts s’alourdissent, si la pluie tombe avant la réhabilitation des infrastructures touchées. Selon lui, il y aura des problèmes surtout au niveau de la cuisine et des dortoirs, si la pluie tombe : « Nous serons obligés de nourrir les élèves en rounds. Pour la cuisine, on pourra utiliser les parties qui n’ont pas été complètement emportées ».

Le directeur du Lycée Maranatha de Kivoga confie que la commune Mutimbuzi a donné à son établissement des tôles pour couvrir les chambres des dortoirs, mais selon lui, elles ne sont pas suffisantes.

En outre, il déplore la vétusté des infrastructures de cette école : « Notre école date de l’année scolaire 1964-1965. Les toitures, les couvertures sont vétustes. Tout cela nécessite le remplacement ».

Aimable Sibomana lance un appel vibrant au gouvernement du Burundi, aux anciens élèves de cette école et à toute âme charitable à intervenir pour la réparation des dégâts et à penser à la réhabilitation des infrastructures de cette école.
Le Lycée Maranatha de Kivoga est une école sous-convention de l’église Adventiste du 7e jour. Pour cette année scolaire 2022-2023, elle a 671 élèves, dont 552 internes.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 727 users online