Économie

Liberté économique : des chiffres qui donnent de l’espoir ?

16/09/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Liberté économique : des chiffres qui donnent de l’espoir ?
Liberté économique : des chiffres qui donnent de l’espoir ?
Serge Nsabimana : « On pourra proposer davantage des réformes pour le développement de notre pays. »

Se basant sur le classement de l’Institut Fraser de 2019, API et CDE font savoir que le Burundi a une bonne note par rapport aux indicateurs de la liberté économique.

«Pour l’indicateur de possession d’Entreprises publiques et investissements, le Burundi a reçu une note de 7  sur 10 en liaison avec son ratio, investissement public sur l’investissement total égal à 22,47% contre 27,1% et 32,94% respectivement comme moyenne mondiale et africaine. » a indiqué Martin Banyiyezako du Centre pour le Développement des Entreprises des grands lacs (CDE).

C’était ce mardi 15 septembre lors la table ronde organisée par l’Agence de promotion des investissements en collaboration avec CDE sur l’amélioration de la liberté économique du peuple burundais.

D’après lui, cela signifie que le gouvernement du Burundi n’exagère pas trop dans le contrôle du capital des entreprises existantes dans le pays. « Cependant, des efforts sont encore à faire pour que ledit ratio s’approche de la moyenne des 10 meilleurs classements qui est de 16,2%. »  

Quant à l’indicateur lié au taux d’imposition,  M. Banyiyezako fait savoir que le Burundi a  une note de 8 en liaison avec son taux d’imposition marginal le plus élevé qui est de 30% avec une moyenne mondiale de 29,23% et 33,17% pour la moyenne africaine.»

Satisfaction

Au sujet des indicateurs, l’importance des dépenses de consommation du gouvernement et celui des transferts et des subventions, la note est supérieure à  7 sur 10. Seule la note sur l’indicateur de possession du droit de propriété sur les actifs par l’Etat, est « médiocre » avec 3,63 de loin inférieure à la note moyenne du monde (6,23), d’Afrique (6,52).

Satisfaction du coté de serge Nsabimana, chef de département des reformes et de développement du capital humain à l’API.  «Les 4 indices sont très bien classés. On va pouvoir renforcer la liberté économique et le développement de notre pays surtout qu’il y a un plan national de développement. » Et de promettre de proposer davantage des reformes.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Le Burundi en données

IWACU Open Data

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 227 users online