Mercredi 22 septembre 2021

International

L’EAC et la CIRGL engagées pour la paix et la sécurité

27/03/2017 1
Zachary Muburi-Muita, Secrétaire exécutive de la CIRGL et Liberat Mfumukeko, Secrétaire général de l’EAC, s’adressant à la presse.
Zachary Muburi-Muita, Secrétaire exécutive de la CIRGL et Liberat Mfumukeko, Secrétaire général de l’EAC, s’adressant à la presse.

«Nos deux organisations s’efforcent d’élaborer des positions communes pour s’attaquer aux problèmes politiques affectant certains des pays appartenant aux deux organisations», a déclaré Zachary Muburi-Muita, secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la région des Grands-Lacs (CIRGL), ce lundi 27 mars à Bujumbura, lors de l’ouverture d’une réunion conjointe de deux jours, pour l’élaboration d’un cadre de coopération.

Selon lui, les pays membres des deux organisations font face aux mêmes défis. Il estime que le travail conjoint contribuera à l’affermissement de la paix et de la sécurité.

«Le lien entre la pauvreté et le sous-développement, causes majeures de conflits, oblige les deux organisations à travailler ensemble pour l’amélioration de la paix et de la sécurité».

Pour Liberat Mfumukeko, Secrétaire général de l’EAC, l’urgence est de mettre un terme à l’impasse politique au Burundi et de donner une assistance humanitaire à la population du Soudan du Sud. Il affirme que la CIRGL est indispensable pour la stabilité des Grands-Lacs.

Les deux organisations ont signé en 2010 un mémorandum d’entente précisant les domaines dans lesquelles la coopération doit être renforcée. Il s’agit entre autres de la démocratie et la bonne gouvernance, de la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles, de la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre, …

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. MUSHITSI

    “…Pour Liberat Mfumukeko, Secrétaire général de l’EAC, l’urgence est de mettre un terme à l’impasse politique au Burundi …”.
    Quelqu’un enfin qui reconnaît qu’il y a l’impasse politique. Bravo !

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 200 users online