Iwacu Web Radio RNW Media

Le sommaire de ce jeudi 20 décembre

20/12/2018 Edition : Elvis Mugisha Commentaires fermés sur Le sommaire de ce jeudi 20 décembre

. Quatre personnes ont été tuées dans une attaque à la grenade dans la nuit de ce mercredi. L’attaque a eu lieu dans la commune et province Kirundo. Les victimes sont composées d’une femme et ses trois enfants. Des malfaiteurs ont jeté deux grenades au domicile d’un certain Jean-Claude Ruberintwari. Ce dernier n’était pas à la maison lors du crime. Des sources sur place indiquent que cette femme était accusée de sorcellerie. L’administrateur de la commune Kirundo dit que les auteurs ne sont pas encore identifiés mais qu’une personne a été arrêtée pour raison d’enquête.

. Le sommet des chefs d’Etat de la Communauté Est-Africaine qui avait été reporté au 27 décembre n’aura pas lieu. Selon un journal tanzanien The Citizen, le secrétaire général adjoint de l’EAC, Christophe Bazivamo a confié à ce médium que le sommet a été repoussé à une date ultérieure. Le conseil ministériel préparant ce 20ème sommet qui devait commencer ce jeudi à Arusha a été reporté d’après la même source. Le secrétaire général adjoint de l’EAC n’a pas expliqué les raisons de ce report.

. Le ministère de l’Education demande aux lauréats de l’ex-Ecole Technique de Buterere, maintenant baptisé Ecofo Christa qui n’ont pas encore eu leurs diplômes d’attendre patiemment la remise. «C’est une question d’analyse du dossier vu la situation particulière de cette école après la tricherie de l’ancien directeur lors l’examen d’Etat», explique Edouard Juma, porte-parole dudit ministère. Il rappellera que le directeur de cet établissement a été attrapé en train de faire l’examen d’Etat, déguisé en élève. «Un cas unique au monde». Les lauréats de cette école s’étaient rendus à la direction au début de cette semaine pour être rétabli dans leur droit sans succès.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.