Samedi 24 février 2024

Iwacu Web TV

Le secteur bancaire dénonce des mesures contraignantes

05/12/2023 Edition : et 1

A l’occasion de la semaine du banquier célébrée tous les 4 décembre de chaque année, l’Association des banques et des établissements financiers, Abef, salue des avancées déjà menées dans le secteur bancaire malgré les multiples défis auxquels fait face ce secteur.
Parmi ces lacunes, le président de cette association déplore notamment la récente mesure de la Banque centrale revoyant à la hausse le taux directeur risquant à son tour engendrer des charges additionnelles sur les taux de crédits.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Stan Siyomana

    1. Vous ecrivez:« la récente mesure de la Banque centrale revoyant à la hausse le taux directeur risquant à son tour engendrer des charges additionnelles sur les taux de crédits… »
    2. Mon commentaire
    a). Le taux directeur de la Banque de la Republique du Burundi (BRB) serait de 10,82 depuis le mois de juillet 2023.
    https://tradingeconomics.com/burundi/interest-rate
    En RD Congo, le taux directeur de la Banque centrale du Congo (BCC) est de 25% depuis le 9 aout 2023.
    https://actualite.cd/index.php/2023/08/09/la-bcc-releve-son-taux-directeur-de-11-25-pour-neutraliser-lexces-de-liquidite-et
    Au Kenya, le taux directeur de Benki Kuu ya Kenya est de 12,5% depuis hier.
    https://www.reuters.com/world/africa/kenya-central-bank-hikes-main-lending-rate-125-2023-12-05/
    b). Je me demande comment les banques burundaises vont fonctionner si le gouvernement/BRB veut que ces banques offrent des credits ne depassant pas 10% d’interet alors que le taux directeur de la BRB est de 10,82% et l’inflation est de 26,47%.
    https://tradingeconomics.com/burundi/inflation-cpi
    « La Banque centrale vient de revoir sa politique monétaire. Le taux d’intérêt passe de 18% à 10% pour toutes les banques du Burundi… »
    https://www.youtube.com/watch?v=zuyZBTc-Nik

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.