Dimanche 18 avril 2021

Économie

Le marché de Kanyosha ouvre ses portes après 5 ans de réhabilitation

07/03/2021 Commentaires fermés sur Le marché de Kanyosha ouvre ses portes après 5 ans de réhabilitation
Le marché de Kanyosha ouvre ses portes après 5 ans de réhabilitation
Le marché de Kanyosha nouvellement réhabilité

Le marché de Kanyosha qui était en pleine réhabilitation depuis 2017, a finalement ouvert ce lundi 5 mars. La plupart des commerçants saluent cette réouverture même s’il y a grogne chez ceux qui disent qu’ils n’ont pas encore reçu leurs stands. Ils demandent que les stands soient attribués de manière équitable.

Il est 10 heures, vendredi 5 mars, le marché de Kanyosha en commune Muha de la Mairie de Bujumbura, a fait peau neuve. A l’intérieur comme à l’extérieur de ce marché il y a des mouvements de va-et-vient des acheteurs qui viennent s’approvisionner en denrées alimentaires ainsi que d’autres marchandises.

Dans les prévisions, 800 kiosques métalliques devaient être construits. Des manœuvres s’activaient à faire de la soudure afin de fabriquer des étals pour les kiosques non encore finalisés.

Mais ils se remarquent des commerçants qui sont toujours à l’extérieur du marché. Certains disent que leurs stands ne sont pas encore prêts au moment où d’autres confient qu’ils attendent des places dans ce marché.

Les vendeurs rencontrés se disent très satisfaits de la reprise des activités au sein de ce marché. Un seul hic, les clients ne se bousculent pas encore comme avant. « Ce n’est qu’une question de jours, nos clients reviendront petit à petit pour s’approvisionner en vivres », espère un commerçant interrogé.

Les commerçants qui exerçaient dans ce marché avant la réfection s’étaient éparpillés dans différents quartiers de la zone urbaine de Kanyosha en attendant sa réhabilitation.

Parmi les commerçants qui ont déménagé du marché de Gisyo vers le marché de Kanyosha, certains se disent satisfaits car ils font des bénéfices par rapport à ce petit marché de quartier.

Les anciens occupants de ce marché ont eu des places mais certains n’ont pas pu avoir les moyens de les payer. Pour avoir une place, les anciens présentaient une fiche et l’ancien numéro de la place occupée. Ils soulignent qu’ils ont dû payer 754 mille francs burundais. Ces derniers souhaitent avoir le montant de 300 mille qu’ils avaient payé avant.

J.M, ancien vendeur au marché de Kanyosha avant sa réhabilitation se dit satisfait de l’effort de la maire de Bujumbura qui a pris la décision de rouvrir ce marché.

Il affirme avoir payé une somme de 770 mille francs burundais comme frais de la construction du stand mais il demande le remboursement d’une avance payée de 400 mille francs par place.
Selon lui, pour pouvoir payer une avance, il a contracté un crédit. Pour lui, la plus-value est que le nouveau marché offre des garanties de sécurité pour leurs marchandises. « Les kiosques sont en dur ».

Certains commerçants qui ont préféré garder l’anonymat confient qu’ils ont déboursé une somme de 3 millions de francs burundais pour avoir une place dans ce marché réhabilité de Kanyosha. « C’est ce que les propriétaires des stands exigent ».

Plusieurs clients venus dans ce marché saluent sa réouverture. « C’est dans notre quartier et on y trouve un peu de tout, pas besoin d’aller chercher certains produits ailleurs ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La grande muette invitée à redorer son image écornée

Ce ne sont pas des « faits divers ». Quelle mouche a piqué la grande « muette » ? L’armée burundaise occupe rarement les colonnes d’Iwacu. Elle s’exprime peu d’ailleurs. Mais jusqu’ici, la grande muette burundaise était relativement reconnue et (…)

Online Users

Total 1 102 users online