Samedi 20 juillet 2024

Société

« La mesure de grâce présidentielle seule ne suffit pas »

24/04/2019 Commentaires fermés sur « La mesure de grâce présidentielle seule ne suffit pas »
« La mesure de grâce présidentielle  seule ne suffit pas »
M .Minani : « La population carcérale du Burundi reste de loin la plus élevée »

Dans une déclaration sortie mardi 23 avril, l’Action Justice et Equité au Burundi(AJEBU) Genderingingo, tout en saluant la mesure du Chef de l‘exécutif burundais de gracier certains prisonniers, estime qu’à elle seule, la mesure ne suffit pas. « La population carcérale du Burundi reste de loin la plus élevée », indique Salvator Minani, vice-président.

A cet effet, M .Minani, parle de la nécessité des mesures d’accompagnement pour bien contribuer au désengorgement des prisons. Entre autres, souligne-t-il, les Cours et les Tribunaux, en particulier, doivent faire bonne application des dispositions pertinentes du code pénal burundais. « Ils ne doivent pas être toujours tenus de mettre en avant la peine privative de liberté. Car, la peine peut être remplacée par les travaux d’intérêt général ou par la condamnation conditionnelle».

M .Minani appelle aussi le pouvoir législatif à procéder, si les conditions et les circonstances le permettent, à l’amnistie. « Il pourrait interdire de continuer des poursuites pénales ou effacer des condamnations prononcées »

Pour rappel, en 2015, 3.461 prisonniers ont recouvré leur liberté grâce à cette mesure présidentielle. En 2016, ils étaient 6.136, en 2017, 2.247, l’année passée, 2.750 .Et tout récemment, jeudi 18 avril, 668 ont pu regagner leurs familles grâce à cette mesure.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 313 users online