Vendredi 19 août 2022

Société

Kira Hospital : Incarcération de Dr Christophe Sahabo, sa défense dénonce une détention illégale

26/04/2022 3
Kira Hospital : Incarcération de Dr Christophe Sahabo, sa défense dénonce une détention illégale
Dr Christophe Sahabo est détenu dans les cachots du SNR depuis ce 1er avril

Dans une lettre adressée au procureur général de la République ce 21 avril, les avocats-conseils de l’ancien directeur général de Kira Hospital déplorent les conditions d’arrestation et de détention de leur client et appellent à sa libération.

« Son arrestation correspond à l’enlèvement d’une personne dont le ministère public a l’obligation légale et professionnelle de sanctionner et de rétablir la victime dans ses droits », soutiennent Emmanuel Hakizimana et Ernest Ndikumukama, avocats-conseils de Christophe Sahabo, détenu dans les cachots du Service national de renseignements depuis la nuit du 1er avril.

Ces avocats rappellent l’article 34 du code de procédure pénale stipulant que la période reconnue par la loi de détention d’une personne ne peut pas excéder légalement sept jours et ne pouvant être renouvelée qu’une et une seule fois au maximum sur décision du ministère public. Ils évoquent le fait que nul ne peut être détenu sans mandat, sans motif connu et pendant la nuit.

« Dr Christophe Sahabo va entamer sa quatrième semaine de privation de liberté, après avoir été enlevé et détenu par le SNR, sans motif connu de sa détention et sans droit de visite par les membres de sa famille, par ses proches et par ses avocats-conseils », regrettent-ils.

Et de fustiger qu’il a été privé de son droit légitime de se faire soigner des crises d’asthme dont il souffre dans un centre sanitaire approprié : « Cela crée un grand traumatisme moral dans le chef de la personne détenue et de ses proches ».

Pour eux, l’enlèvement et la détention du Dr Sahabo violent gravement les textes nationaux, régionaux et internationaux de protection des droits de l’Homme.

Ces avocats parlent notamment de ceux relatifs à la présomption d’innocence et aux principes selon lesquels « la liberté est la règle, tandis que la détention est l’exception ».

Les avocats-conseils de Christophe Sahabo interpellent l’autorité et la responsabilité du procureur général de la République pour que la loi soit pleinement respectée et que leur client trouve rapidement la liberté.

Contacté, Me Emmanuel Hakizimana confie que Dr Sahabo a finalement reçu la visite d’un médecin. Il fait savoir, néanmoins, que les accusations portées contre l’ex directeur général de Kira Hospital ne sont pas jusqu’ici connues.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. arsène

    Un certain Pablo moses nous informait pourtant que le M. Sahabo a été libéré. C’était dans les commentaires d’un article (Opinion, de Me Gustave Niyonzima) du 17 avril 2022. Où avait-il trouvé cette information?

  2. Kamariza

    Ce n’est pas nouveau et cela ne date pas d’hier !!! Même d’anciens hauts dignitaires sont emprisonnés puis on les fait sortir sans jugement, sans que « le corps de la magistrature » jusqu’au haut magistrat ne s’en offusquent !!! Poser la question à notre ancien président Domitien.
    Pendant les années antérieures, c’était pareil si on y laissait pas la peau !
    Abarundi bavuga ungo uko umwana arezwe niko akura.
    Si un jour on ne tombe pas sur un leadership qui change de braquet, tuzokwama turezwe uko hanyuma dukure uko nabo tuzovyara nyene uko !

    • Yan

      @Kamariza
      Je suis du même avis; cela ressemble à la loi du plus fort (en se rappelant de l’endroit où elle s’exerce par excellence, cela ne différencie pas les humains des êtres qui y vivent).

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Entre espoir et résilience

En attendant la manne pétrolière promise aux Burundais par le Sieur Methussela Nikobamye, alias Pasteur Habimana, un ancien rebelle reconverti en importateur de produits pétroliers avec sa compagnie « Gasen Petroleum Group Africa Limited Burundi SA », – comme lui, prononcez « ça » (…)

Online Users

Total 1 039 users online