Jeudi 26 mai 2022

International

Kenya : Les salaires revus en hausse jusqu’à 12 %

07/05/2022 4
Kenya : Les salaires revus en hausse jusqu’à 12 %
Le président Uhuru Kenyatta a annoncé ce 1er mai la hausse des salaires de 12 %

« Je déclare une augmentation de salaire minimum de 12 % qui entre en vigueur depuis le 1er mai 2022 », a annoncé le président du Kenya Uhuru Kenyatta lors des célébrations de la fête du travail de cette année au stade Nyayo de Nairobi. Selon The Star, les travailleurs les moins payés gagneront désormais 1 620 shillings de plus, ce qui porte le salaire minimum à 15 120 shillings.

Avant la hausse, le salaire minimum était de 13 500 Shillings et le chiffre était resté le même au cours des trois dernières années. Le président Kenyatta a dernièrement constaté la cherté de la vie avec une inflation oscillant autour de 5 à 6 % par an, souligne The Star.

« En tant que gouvernement, nous estimons qu’il existe des arguments convaincants pour revoir le salaire minimum afin de protéger les travailleurs contre une nouvelle baisse de pouvoir d’achat tout en garantissant la compétitivité de notre économie », a déclaré le président Kényan Uhuru Kenyatta. Et d’apprécier « la contribution essentielle que les travailleurs kényans ont apportée à l’économie pendant les périodes très difficiles ».

Les travailleurs, par l’intermédiaire de leurs syndicats, ont fait pression pour une augmentation des salaires, mais la fédération des employeurs avait insisté que le gouvernement permette d’abord à l’économie de se redresser avant d’augmenter les salaires. La dernière hausse des salaires aux travailleurs kényans date de 2018 quand le gouvernement a annoncé une augmentation de 5 % du salaire minimum.

 

Tanzanie : Enième hausse des prix du carburant

Le prix du carburant a été encore une fois revu en hausse en Tanzanie alors que les tensions en Europe de l’Est continuent de nuire le marché mondial du pétrole, confie The East African.

Les nouveaux prix, en vigueur depuis ce 4 mai, représentent une augmentation de 9,5 % pour l’essence et de 17,1% pour le mazout, après des hausses de 12 % et 21% respectivement en avril.

Selon les derniers prix plafonds pour les produits pétroliers annoncés ce 3 mai par l’autorité de régulation des services de l’énergie et de l’eau (EWURA), l’essence sera vendue à 3 148 shillings (1,36 $) et le diesel à 3 258 shillings (1,40 $) le litre à la pompe à Dar-es-Salaam, contre 2 861 shillings (1,23 $) et 2 692 shillings (1,16 $) en avril.

« Les prix de chaque produit pétrolier dans tout le pays seront calculés à base du coût du produit reçu via les ports et des coûts de transport vers les régions respectives », a indiqué EWURA.

Selon The East African, le point de vente le plus cher reste le district de Kyerwa dans la région de Kagera à la frontière avec le Rwanda et l’Ouganda où l’essence coûte désormais 3 385 shillings (1,46 $), le diesel 3 495 shillings (1,51 $) et le kérosène 3 350 shillings (1,44 $), le litre.

L’autorité tanzanienne de régulation des services de l’énergie et de l’eau a expliqué qu’environ 93 % des derniers changements sur le prix sont liés à la hausse des prix sur le marché mondial du pétrole. Et d’ajouter que les prix dans le pays sont comparables à ceux applicables dans les pays voisins.

 

RDC : Des nouveaux cas d’Ebola à Mbandaka

Selon la radio Okapi, un troisième cas confirmé d’Ebola a été enregistré ce jeudi 5 mai à Mbandaka dans la province de l’Equateur. Il s’agit d’un cas contact du premier cas décédé le 22 avril dernier. Le troisième malade, un homme de 48 ans, est vivant et a été admis depuis le matin au centre de traitement d’Ebola (CTE), où il est pris en charge.

Des équipes de riposte contre l’Ebola mènent des opérations de décontamination à la maison d’une victime

Des opérations de décontamination à la maison de la victime, ainsi qu’à la vaccination des autres contacts dans le quartier, afin de couper la chaîne de contamination ont été menées ce 5 mai par les équipes de riposte de la division provinciale de la santé (DPS), confie Okapi.

 

Ce 2 mai, le gouverneur de l’Equateur Dieudonné Boloko Bolumbu appelle la population à la vigilance, au respect des mesures sanitaires et à rapporter les cas suspects dans leurs milieux, des cas qu’il faut dépêcher immédiatement dans une structure médicale.

« Notre province est maintenant en épidémie de la maladie à virus Ebola. Elle est une maladie très dangereuse, contagieuse et souvent mortelle. Elle se transmet par le contact direct avec le sang, les urines, les selles, les vomissures, la salive, les spermatozoïdes, les sécrétions vaginales, la sueur et la manipulation du corps d’un patient atteint ou décédé d’Ebola. Et par la consommation d’animaux sauvages et domestiques trouvés morts », a-t-il signifié à la population.

Il a rappelé les signes d’une personne atteinte d’Ebola : maux de tête, fièvre, douleur abdominale, hoquet, vomissement, diarrhée, éruption cutanée, les yeux rouges et parfois le saignement. Deux décès et plus de 267 contacts sont reportés depuis la déclaration de la 14e épidémie d’Ebola en RDC, qui sévit à Mbandaka.

 

EAC : Les exportations ont atteint 2,8 milliards de dollars

Les exportations de la Communauté Est Africaine (EAC) vers l’Union Européenne ont atteint 2,8 milliards de dollars en 2020, a annoncé l’East African Business Council (EABC) lors de la visite de l’ambassadeur de l’Union Européenne à l’EAC, Manifredo Fanti à Arusha ce 3 mai.

Les projections indiquent que les produits de la région ont un plus grand potentiel de pénétrer le marché européen grâce à sa valeur ajoutée, écrit The Citizen.

« Il devrait y avoir des efforts délibérés pour la promotion de la valeur ajoutée et de l’industrialisation afin d’augmenter les exportations du bloc », demande John Bosco Kalisa, directeur exécutif de l’East African Business Council (EABC).

 

Selon lui, les exportations de l’UE vers l’EAC en 2020 se sont élevées à 4,5 milliards de dollars alors que les importations en provenance du bloc des six nations de l’époque étaient de 2,6 milliards de dollars.

« Il s’agit d’une augmentation significative, car les exportations de l’EAC vers l’UE pour l’année 2019 s’élevaient à 2,3 milliards de dollars, tandis que les importations étaient évaluées à 4,29 milliards de dollars », s’est-il réjoui.

Les principales exportations de l’EAC vers l’UE comprennent le café, le thé, les fleurs, le tabac, les légumes et le poisson, tandis que les importations sont les machines, les équipements électriques, les produits pharmaceutiques et les véhicules, confie le quotidien tanzanien The Citizen.

Il a expliqué que l’adhésion de la République Démocratique du Congo (RDC) à l’EAC renforcera la base d’industrialisation du bloc économique de la région.

 

L’Ouganda perd 500 millions de shillings par jour à cause des embouteillages, selon KCCA

« Les embouteillages sont le plus grand défi de la ville, car le temps que les gens perdent pour arriver au travail est énorme. Cela affecte aussi les routes, car on constate une dégradation des infrastructures routiers lorsque les véhicules sont bloqués dans les embouteillages », a déploré Abel Opolot, consultant à l’autorité de la ville de Kampala (KCCA) ce 5 mai.

Des embouteillages deviennent de plus en plus forts dans la ville de Kampala

Selon lui, l’argent perdu dans les embouteillages pendant un an serait suffisant pour financer le budget de l’Ouganda : « Nous avons les heures de pointe tôt le matin et le soir, et lorsque vous combinez les deux, cela aggrave le problème. Nous perdons des ressources qui auraient été utilisées pour stimuler la croissance économique ».

Pour remédier au problème des embouteillages, Abel Opolot recommande la limitation de l’espace de circulation des motos (boda-boda) et la sensibilisation du public afin qu’ils puissent utiliser les moyens publics au lieu des voitures individuelles ou recourir à la marche, Selon The Monitor.

La présidente du Conseil national de planification, Amanda Ngabirano fait savoir que le gouvernement est en train de travailler pour redynamiser les transports publics. « Nous avons besoin de véhicules de capacité de transport plus élevés, avoir des voies de vélos pour de courtes distances », a-t-elle soutenu.

 

Rwanda : Vers la réception de 7 millions d’euros pour la production de vaccins

Le Rwanda signera bientôt un accord de 7 millions d’euros (environ 7,7 milliards de Frans rwandais) avec l’Union européenne et l’Agence de coopération belge (Enabel) pour le renforcement des capacités de production de vaccins, révèle The New Times.

Selon les informations officielles, ce montant sera utilisé pour développer un programme qui vise à renforcer le cadre réglementaire du Rwanda et le développement des compétences en matière de production de vaccins.

Le Rwanda veut devenir un centre régional de production de vaccins pour développer des solutions continentales face aux futures crises sanitaires, rappelle le quotidien rwandais, The New Times.

Soulignons que le Rwanda et le Sénégal ont signé en 2021 un protocole d’accord avec BioNTech, une société pharmaceutique allemande, pour lancer la construction de l’usine de fabrication de vaccins à base d’ARNm prévue pour la mi-2022.

EAC

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Manisha

    « …Selon lui, les exportations de l’UE vers l’EAC en 2020 se sont élevées à 4,5 milliards de dollars alors que les importations en provenance du bloc des six nations de l’époque étaient de 2,6 milliards de dollars… »
    Il faudrait rapidement que les pays de l’EAC comblent leur déficit. Au fait, un classement des pays de l’EAC indiquant leurs exportations serait le bienvenu.

    • Stan Siyomana

      @Manisha
      L’Observatory of Economic Complexity (OEC) montre les exportations et importations pour chaque pays.
      « In 2020, Burundi exported a total of $218M, making it the number 175 exporter in the world. During the last five reported years the exports of Burundi have changed by -$77.9M from $296M in 2015 to $218M in 2020.
      The most recent exports are led by Gold ($90.5M), Coffee ($43.9M), Tea ($23.3M), Coated Flat-Rolled Iron ($6.34M), and Rolled Tobacco ($5.84M). The most common destination for the exports of Burundi are United Arab Emirates ($73.4M), Uganda ($34.3M), Democratic Republic of the Congo ($23.8M), Pakistan ($9.75M), and Tanzania ($8.55M)… »
      https://oec.world/en/profile/country/bdi

      • Manisha

        @Stan
        Urakoze cane

        • Stan Siyomana

          Nawe urakoze gushima. Niko nyokuru avyara dawe yakunda kumbwira nkiri umwana.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Affaire Ruyumpu : Instruction dans un sens

On croyait avoir tourné la page. Du moins, les politiques de haine et d’intolérance politique s’observaient pendant la période pré et post-électorale. Ce n’est pas le cas sur la colline Ruyumpu, en commune de Kiremba de la province de Ngozi. (…)

Online Users

Total 2 334 users online