Mercredi 12 mai 2021

Environnement

Un miracle dans un océan de malheurs : un enfant retrouvé vivant à 5km du toit familial

Un enfant de trois ans a été retrouvé, hier matin, au milieu des débris, dans la localité de Gatunguru, à 5 kilomètres de la Gare du Nord.

Lundi 10 févier 2014- La route qui mène à Kamenge était barrée jusqu'à 10h ©CSU/Iwacu
Lundi 10 févier 2014- Pres de la Gare du nord, la route qui mène vers Kamenge était barrée jusqu’à 10h ©CSU/Iwacu

La pluie qui s’est abattue dimanche soir sur Bujumbura a fait plusieurs morts et beaucoup de dégâts matériels. Sur place, des personnes pleurent encore leurs morts. Certains s’activent tant bien que mal à retrouver un semblant de vie, en dégageant la boue et le sable qui ont envahi leurs maisons. D’autres, avec une certaine réserve, sont contents d’avoir retrouvé leurs proches.

C’est le cas d’Enoch Bizimana, commandant de police en charge des communes urbaines de Kamenge, Kinama, Gihosha et une partie de la colline Gasenyi. Lors des pluies, son fils de trois ans disparaît : « Après le passage des eaux, j’ai cherché mon fils sans succès. »
Le lendemain, tout le monde constate avec consternation les dégâts de la pluie. Pendant ce temps, il arpente différentes morgues dans plusieurs structures sanitaires à la recherche de son fils. « J’ai patiemment découvert tous les cadavres qu’on retrouvait, dans l’espoir de voir mon fils. En vain.»

Découragé, il s’apprête à regagner son domicile quand un coup de fil lui dit que son fils a été retrouvé, vivant, dans les décombres, au niveau du camp appelé Socartie. « Il était légèrement blessé à la tête, mais il est bel et bien vivant. »
Actuellement, l’enfant est soigné dans un centre de santé. De la boue sort de ses oreilles. « Ses excréments en contiennent aussi, mais j’ai espoir qu’il va s’en sortir », confie, ému, le commissaire Enoch Bizimana. Son père y voit un signe divin.

Forum des lecteurs d'Iwacu

18 réactions
  1. François-Xavier NDARUZANIYE

    Félicitation et que cette occasion te soit une heure nouvelle de réorientation de ta vie spirituelle.
    Le monde est repli des miracles mais nous ne pouvons pas y croire. Imagine comment ton fils est passé dans la boue, peut être au milieu des cadavres et il est vivant. Dieu est Grand. Gloire à Dieu

  2. Birashoboka

    Ndabakeje muryango nkongera nkahoza ababuze.

    Mes chers amis, evitez des commentaires unitules vraiment. Il faut remercier et croire Dieu.

  3. Didier

    Que Dieu soit loué, nanje nipfuje gukeza uyo muryango waraye usubijwe agateka n’Uwuhoraraho kugira bibabere isomo. Baboneko ubuzima butangwa b’Imana atawundi akwiye kubwaka mugenziwe. Uwuhoraho Yehova Imana yacu nihabwe icubahiro, Amen.

  4. Didier

    Que Dieu soit loué, Imana ikorerera muri twebwe. Nanje nipfuje gukeza

  5. Bashir.

    Imana ishimwe cane kubwo muryango n’uwo mwana. Ndakeje uwo umuryango kandi ababuze bihangane cane. Imana niyo ishumbusha kandi ikirura…

  6. Burihabwa

    Imana ni nkuru. Mugenzi Commissaire Enoch, wakoze iki ngo umwana wawe arokoke? Nibaza ko umpa inyishu: “oya”. Raba rero ko n’aho aba DD bariko baducira icobo, imana iducira icanzo. Biguhe isomo ryo kugororoka wirinde gukorera CNDD-FDD. Ntaco ubuze ubwire n’abandi bagenzawe ko ubwoko bw’abantu ari bumwe atawavukiye kwakwa ubuzima n’uwutabumuhaye.

    • KABADUGARITSE

      C’est instructif! Dieu Le Père ne pose aucun acte pour rien. Kandi ngo akorera mu bantu. Peut-être une autre façon de réorienter l’action professionnelle de “Commissaire”.

  7. Kireko

    Uyomu polisi aracaja gukengurukira Imana, kandi bimuhe nicigwa cogukora iciza ugikorera abantu, aribwo bwoko bw’Imana. Nibazako Imana harikintu yashatse kumwereka, niyaba afise umutima n’ubwenge, namaso yokubona, nabone icogitangari c’Imana.

  8. aline

    Imana ihezagire uwomuryango wongewe kandi icokibondo bibahe gukomeza gukunda imana.kandi cane cane ihekwihangana ababuze.

    • Emile Niyungeko

      Imana yagize neza kunezereza uwo muryango no kwongera iminsi ico kibondo.Imana ibihererwe icubahiro amen.N’abandi baburiye mw’ico kiza imana izobahoza amarira nka nowa.

  9. ABARUNDI ntakindi dukwiye gukora ubu n’ugusenga no guhinduka gusa kuko twigishijwe amacakubiri,inzangano, intara,turicana atanakimwe duhoye benewacu……etc.. none turiko turarira abo twatoye ngo baje kutubohoza nibo bariko baratwica a cause de protection de leurs biens atawundi mugambi wogukiza igihugu uriho. NITWITEGE IBINDI VYAGO:(ISOKO).
    MANA TABARA UBURUNDI UCUHE ABATEGETSI BEZA BAKUNDA INTAMA BAJEJWE

  10. MPAMBAYINZIRA

    Ivyo Alice avuze ni vyo, ico ciza Imana ikugiriye ucishure ineza, ntusubire gusinzikaza amagara y abantu, urabona ko ubuzima bugoye kandi igiturire ucirengagize. Ndagukeje kuri iyo ngabire y Imana!

  11. alice

    Nibaza ko abonye ico Imana imukoreye. ntaze rero asubire kuza aranyanyasa abantu ngo ntibavuga rumwe na CNDD-FDD. Nizere ko agiye kwihana amabi yose yakoreye abantu batari bake.

    • dpq

      Alice,
      Ndazi neza ko uwo muntu utamuzi. Wibaza ko aba polici bose ari aba DD?

      • Mizero

        Reka sha reka dpq nashime Imana yoyo irakiza! naho boba bagire bace umuntu izosi yoyo irazi ico ikora akava mu minwe yabo!

      • bose nico kimwe wana ahubwo turagowe bihaye mandat ya gatatu sinumva igituma muguma mubavugira

    • moi

      Urinde wewe ucira imanza abandi!!!

  12. Muco Alan

    Agati gateretswe n’Imana ntigahenurwa n’umuyaga!!! Hanyuma ababuze bakomeze bihangana.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 1 254 users online