Samedi 29 janvier 2022

Politique

Gitega-Kigali : Tête à tête Ndayishimiye-Kagame en vue ?

10/01/2022 3
Gitega-Kigali : Tête à tête Ndayishimiye-Kagame en vue ?
La délégation burundaise conduite par le ministre Ezéchiel Nibigira avec le chef de l’Etat rwandais

Sur son compte twitter, Urugwiro village, la présidence de la République Rwandaise a signalé dans l’après-midi de ce lundi 10 janvier, une audience accordée par le chef de l’Etat rwandais Paul Kagame à une délégation burundaise. Elle était conduite par le ministre burundais des Affaires de la Communauté Est-Africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture.

Accompagné par le Général de Brigade Silas-Pacifique Nsaguye, Chef de Service chargé du Renseignement Militaire à l’Etat-major Général de la Force de Défense Nationale et de Mme Laurentine Kanyana, Chef de cabinet civil adjoint du président de la République, l’ambassadeur Ezéchiel Nibigira, comme envoyé spécial, était porteur d’un message du chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye.

« Le but de la visite était de promouvoir les relations bilatérales et renforcer les liens historiques entre les deux pays », fait savoir le compte twitter du ministère chargé des Affaires de la Communauté Est-Africaine.

Selon des sources dignes de foi, la réouverture des frontières communes entre le Burundi et le Rwanda serait pour bientôt. Il n’y a pas eu d’autres précisions.

C’est notamment sur une rencontre Ndayishimiye-Kagame et surtout le grand point d’achoppement entre Kigali et Gitega: « la remise des putschistes dont le Général Godefroid Niyombare » comme l’a précisé le Premier ministre Alain Guillaume Bunyoni. Sinon des signes de dégel et des gestes de rapprochements ne cessent de se multiplier entre Gitega et Kigali.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Kibazo

    Est-ce que Niyombare se trouve au Rwanda??

  2. Eman Newman

    Je salue la decision du Président burundais et du Rwanda de charcher à renouer les relations de nos pays. Le Burundi et le Rwanda, deux pays qui parlent presque la même langue se considèrent également comme d’autres pays du même continent africain, il s’agit de Erithrée et l’Ethiopei; le Soudan du Sud et le Soudan etc, donc, ils représentent quelque chose casiment indispendable dans leurs liens lingistiques, culturelles et comportementales. Le Burundi et le Rwanda sont des frères (sans mâcher les mots). Il n’y a auncun interêt de se détester entre les frères. La bonne cohabitation va ouvrir les voies au dévelopement commun et partir ensemble en direction d’amour pour ses citoyens cequi motivera aussi le peuple de deux pays à jouire la paix et la prosperité engendrée par la bonne cohabitation.

    • NYIRANDANTWA

      Bien dit mon frère, il n’y a aucun interet de rester dans l’impact d’une relation tendue entre les deux jumeaux. L’important c’est de chercher à ce que son peuple soit dans une vie avancée au lieu de le remettre dans la misère. Merci à tous!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Recrutement. Une épine dans le pied des entreprises publiques

Les défis soulevés par les directeurs généraux de la Régie nationale des postes (RNP) et de l’Office national des télécommunications (ONATEL) lors de la visite de la ministre en charge de la Communication sont énormes. D’aucuns se demandent si ces (…)

Online Users

Total 4 234 users online