EN

Économie

Entrepreneuriat des jeunes : il ne faut pas miser sur les financements extérieurs

16/11/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Entrepreneuriat des jeunes : il ne faut pas miser sur les financements extérieurs
Entrepreneuriat des jeunes : il ne faut pas miser sur les financements extérieurs
Aloys Misago : « Si on croit au financement extérieur, on se retrouve dans l’incapacité de développer ses propres initiatives. »

« Quand il est question de projets, la plupart des jeunes pensent que ce sont des dons provenant d’ailleurs qui vont les aider à développer les leurs», a regretté le professeur Aloys Misago enseignant à l’Institut supérieur de Commerce de l’Universités du Burundi.

C’était lors d’une conférence débat organisé par le réseau Caritas Burundi à l’occasion de la 4ème journée mondiale des pauvres. Or, a-t-il précisé, la base du développement, c’est d’abord leurs propres moyens. « Ceux qui viennent de l’extérieur viennent soutenir leurs efforts ».

Pour ce professeur, si on croit au financement extérieur, on se retrouve dans l’incapacité de développer ses propres initiatives. Il recommande aux jeunes de privilégier les projets non pas parce qu’ils ont des chances d’être appuyés par des bienfaiteurs mais plutôt par ce qu’ils développent la communauté et correspondent à leurs connaissances.

Ce qui gêne chez les jeunes aujourd’hui, note-il, c’est que les jeunes cherchent à s’enrichir seuls rapidement par des projets probablement finançables au lieu de chercher à monter des projets battus sur des besoins réels de la population.

Néanmoins, le professeur Misago, reconnaît que la réduction de la pauvreté des jeunes demande un capital très consistant. Il estime que les jeunes burundais ont besoin de trouver des financements avec des intérêts moins élevés. Et de les inviter à profiter de la nouvelle banque des jeunes qui propose des taux d’intérêt moins élevés.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Revivre l’« amitié entre les peuples »

La Rédaction Commentaires fermés sur Revivre l’« amitié entre les peuples »

En moins d’une année, trois étudiants burundais sont morts dans des circonstances non encore élucidées en Russie. Le décès des deux derniers, Jolivet Makoroka et Egide Nkengurutse, sera annoncé en moins d’un mois, soit le 25 octobre 2020 et le (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 234 users online