Société

Education/ Concours de recrutement : des mesures d’accompagnement s’imposent…

13/09/2019 Hervé Mugisha Commentaires fermés sur Education/ Concours de recrutement : des mesures d’accompagnement s’imposent…
Education/ Concours de recrutement : des mesures  d’accompagnement s’imposent…
M. Nyawakira : « Celui qui sera recruté, impérativement, devra avoir réussi ce concours »

Le ministère de la Fonction publique a ordonné que dorénavant le recrutement des fonctionnaires se fasse sur base d’un concours. Du côté du personnel enseignant, une bonne nouvelle. Toutefois, il demande que la commission de recrutement tienne en compte les doléances des enseignants bénévoles et ceux frappés par le redéploiement.

Plus que ravi, Egide Mpawenayo a chaudement accueilli la mesure. Dans sa 3e année de bénévolat, cet enseignant de français à l’Ecofo Magara, espère qu’il n’y aura plus de favoritisme dans le recrutement.

Preuve de son impatience, au bureau de la Direction communale de l’enseignement(DCE) de Bugarama, il compte parmi les premiers à avoir déposé le dossier pour le passage de ce concours. Mais, derrière cet engouement, des interrogations. Outre les craintes liées à la transparence dans le recrutement, il se demande ce qui adviendra pour les enseignants bénévoles s’ils échouent audit concours. « Serions-nous recalés ? » Si de tels cas surviennent, il demande qu’il y ait une disposition non contraignante pour eux.

Le sort des enseignants redéployés est l’autre inquiétude. M.M., enseignant d’économie, est un de ceux-là. Redéployé, il y a 2 ans, ce natif de Rumonge, bien que très satisfait par ladite mesure, émet certaines réserves. Il estime qu’ils devaient regagner leurs postes d’attache antérieurs, d’autant plus que leurs familles sont restées sur place. «Quant aux nouvelles recrues, ils pourraient occuper ces postes vacants».

«Un peu d’optimisme !»

Gilbert Nyawakira, représentant syndical au sein de cette commission de recrutement, tranquillise : « Contrairement aux années antérieures, le gouvernement est déterminé à promouvoir un enseignement de qualité. Plus que tout, permettre à tous ces jeunes en quête d’un emploi de concourir en toute transparence ».

A propos des craintes des enseignants redéployés, il fait savoir seront toujours prioritaires. « Dès qu’une place se libère à leur école d’origine, ils seront les premiers à être servis », avant de poursuivre : « Même cas de figure pour les enseignants bénévoles qui ont toujours la part belle lors de la présélection de candidats pour ce test. Toutefois, concernant les facilités ou autres avantages que leur commission pourrait leur accorder, il ne mâche pas ses mots.  « Celui qui sera recruté, impérativement, devra avoir réussi ce concours. ».Pour plus de transparence, indique-t-il, les résultats seront affichés sur différents centres de passation du concours. « De la sorte celui qui se sent lésé pourra réclamer ».

Au cours de cette année, plus de 2000 enseignants seront recrutés. Et le concours de recrutement aura lieu vers la fin de ce mois de septembre. Pour rappel, cette mesure se fonde sur la loi de 2006 portant statut général des fonctionnaires.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

En aval et en amont

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En aval et en amont

« Trois familles menacent de regagner l’exil. » C’est le titre d’un article du correspondant d’Iwacu à Rumonge. La Cour spéciale des terres et autres biens vient de donner gain de cause à un résident au cours d’un procès foncier (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 220 users online