EN

Editorial

Du sud au nord ?

06/11/2020 Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Du sud au nord ?

Après la Tanzanie, la visite du président Evariste Ndayishimiye en Guinée équatoriale a suscité moult réactions. Certains commentateurs estiment qu’il marche toujours dans les pas de son prédécesseur. Pour rappel, feu président Pierre Nkurunziza s’était rendu à maintes reprises dans ces deux pays. Sur la visite elle-même, le discours du président burundais se veut ‘panafricaniste’ : « J’appelle au vivre-ensemble dans la paix, entre peuples africains, comme un seul Peuple au destin commun… » Mieux, sur la Covid-19 : « Je profite de cette occasion pour interpeller nos frères africains de ne pas céder à la peur et aux influences extérieures car le mode de vie des peuples africains est typique pour l’Afrique. » La visite s’inscrit également dans le renforcement de la coopération « sud – sud ».

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons que quatre accords de coopération ont été signés, ainsi qu’un mémorandum d’entente sur des consultations diplomatiques des ministères des Affaires étrangères des deux pays. Mais comme le président Ndayishimiye le signale lui-même, c’est aussi une visite de remerciement « pour le soutien inestimable que votre délégation à New York a accordé au Burundi au moment où la Guinée équatoriale était membre du Conseil de sécurité des Nations Unies de 2018 à 2019. » Malabo est toujours resté aux côtés du Burundi.

Des voix critiques se font entendre aussi. D’abord, par la longueur de la visite. « Cinq jours, c’est beaucoup », entend-on chuchoter. D’autres rappellent que le régime de l’homme fort de Malabo au pouvoir depuis plus de quarante ans (1979) est cité dans plusieurs rapports sur la mauvaise gouvernance et la corruption.

Mais Gitega est satisfait de sa visite, symbole de l’amitié entre les deux chefs d’État et leurs pays respectifs. Et puis, il faut commencer quelque part. Pourquoi pas au sud et j’espère que les prochaines étapes se tourneront vers d’autres pays. Pourquoi pas vers le Nord ? Le Burundi a besoin de s’ouvrir sur le monde…

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 231 users online