Lundi 03 octobre 2022

Société

Diplôme des lauréats de la faculté de médecine : le ministre de l’Education nuance

16/04/2022 Commentaires fermés sur Diplôme des lauréats de la faculté de médecine : le ministre de l’Education nuance
Diplôme des lauréats de la faculté de médecine : le ministre de l’Education nuance
François Havyarimana : « Le diplôme délivré aux lauréats de la faculté de médecine dans le système BMD équivaut au diplôme de docteur en médecine de l’ancien système »

Dans une lettre adressée au président du syndicat des professionnels de santé SYNAPS et aux 35e et 36e promotions de la faculté de médecine de l’université du Burundi ce 14 avril, le ministre de l’Education nationale et de la Recherche scientifique, François Havyarimana souligne que le diplôme délivré aux lauréats de la faculté de médecine dans le système BMD équivaut au diplôme de docteur en médecine de l’ancien système.

« Les études de médecine font partie des études ayant des spécificités et dont les diplômes délivrés à la fin de la formation confèrent des titres académiques dans des conditions fixées par décret », indique-t-il.

Ainsi, le ministre de l’Education fait savoir que la dénomination du diplôme délivré aux lauréats de la faculté de médecine évoluant dans le système BMD sera précisée par décret.

Et de promettre qu’une équipe technique sera mise en place pour « réfléchir sur la dénomination des diplômes délivrés à la fin des cycles spéciaux conformément aux normes internationales actuellement en vigueur ».

Les lauréats et étudiants de la faculté de médecine à l’université du Burundi ont dénoncé depuis ces derniers jours l’octroi d’un diplôme de baccalauréat en médecine après 6 ans de cursus académique.

Dans une lettre adressée au recteur de l’université du Burundi le 17 février cette année, ils ont expliqué que l’octroi du diplôme de baccalauréat est contraire à toutes les dispositions en vigueur et ont demandé qu’il leur soit délivré un diplôme de docteur en médecine conformément aux standards internationaux.

Le recteur de l’université du Burundi, Sanctus Niragira a, par après, rejeté leur demande de redressement de diplôme de baccalauréat. Il a soutenu que l’université du Burundi « ne saurait délivrer le titre de docteur en médecine, aussi longtemps que les textes en vigueur ne le prévoient pas ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 415 users online