Politique

Cibitoke : un défenseur des Droits de l’homme tabassé par des Imbonerakure

22/03/2014 Jackson Bahati 3

Il s’appelle Thomas Ntawurishira, il a été sérieusement malmené par un groupe de jeunes militants du parti au pouvoir dimanche le 16 mars. Les activistes de la société civile exigent des poursuites judiciaires.

Cet assistant psychosocial du Centre de développement familial et communautaire (CDFC) à Cibitoke relevant du ministère en charge des Droits de l’homme, a été encerclé et battue par un groupe d’une cinquante de jeunes Imbonerakure dimanche dernier. Ils venaient de prendre part aux cérémonies marquant la journée dédiée au combattant dans la commune de Murwi à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la province.

Selon des sources concordantes, la victime ne tolère pas les violations des Droits de l’homme imputables à certains jeunes militants du Cndd-Fdd. Et c’est par ses dénonciations qu’il a été roué de coups.
Un responsable provincial du parti de l’aigle rencontré sur place, nous a confié que certains jeunes militants parmi ceux qui ont battu Thomas Ntawurishira sont connus pour leur brutalité et leur mauvais comportement préjudiciable.

Ce même cadre du parti au pouvoir dans cette province de l’ouest du Burundi fait savoir que ces membres de la Ligue des jeunes Imbonerakure méritent des sanctions sévères. « Ces gens ont battu un citoyen paisible qui ne représente aucun danger », a-t-il reconnu.

Justice équitable

Les défenseurs des droits de l’homme dans cette province demandent des enquêtes minutieuses pour que les auteurs de ces actes soient sérieusement punis. « Nous allons suivre ce dossier depuis la phase pré juridictionnelle jusqu’au prononcé du jugement », indique un d’eux.
Pour le moment, Thomas Ntawurishira a déjà saisi le Parquet de Cibitoke. Des convocations ont été émises pour que les présumés-auteurs répondent de leurs actes.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Nkunduburundi Ndayishimiye Hypolite

    Bad we, kuki utankoreye Homework nabahaye?
    Gusa ntiduhuza. Iyo uvuze ngo tugire nkabo, ushaka kuvuga ko imbonerakure zadutera canke zikadutwicira abacu natwe duca twihora? Wapi aho ntituhahurije. Ibaze nawe ico gihugu kiimeze uko coba kiriho naho n’Uburundi busa n’ubwapfuye malgre ” Burundi bwacu……………………………….. ………………….WARAPFUNYWE NTIWAPFUYE………….”?

  2. Bad

    Pour la premiere fois un cadre du CNDD FDD parle verite! Meme si il ajoute que “…un citoyen paisible qui ne represente aucun danger”…! Dois-je comprendre que les Imbonerakure ont droit de punir un citoyen non paisible ou qui represente un certain danger??? Et la police? Umuti w’imbonerakure uzova mu barundi: gukenyera tukagira uko bagira. Gutwarwa n’ubwoba naho? Bazotumara, kuko nuwo mu citoyen paisible a ete tabasse gratuitement.

  3. Nkunduburundi Ndayishimiye Hypolite

    “Tabasse par des imbonerakure”. Eeeeeehhh?????
    Bantu mugiye gusoma iyi nkuru nama nabajije ariko ntamuntu n’umwe aranyishura.
    Ni irihe sano, itandukaniro hagati ya: JRR (1972), Sans echecs& Sans defaites (1993-1996), Jeunes patriotes (Ivory Coast), Interahamwe & Impuzamigambi (Rda 1990-1994), na Imbonerakure uyu munsi?
    Bantu muzivugira/muzihagarariye, murayobewe ibibi vya Milice? Ivyo izo examples natanze zakoze ninde abiyobewe? Nyishure ndabarindiye

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

La confusion

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur La confusion

Après une réunion en toute discrétion dans la capitale kényane entre une délégation du Cnared et l’institution de l’ombudsman burundais Iwacu a révélé qu’un « certain compromis » s’est dégagé sur un bon nombre de points importants. Sans médiateur mandaté (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 205 users online