Mardi 27 septembre 2022

Environnement

Bujumbura/Salubrité : Des poubelles transformées en dépotoirs au centre-ville 

11/08/2022 4
Bujumbura/Salubrité : Des poubelles transformées en dépotoirs au centre-ville 
Un dépotoir s’installe devant une poubelle pleine dans le centre-ville

Des ordures s’observent devant des poubelles publiques installées au centre-ville en mairie de Bujumbura. La population exerçant leurs activités à côté de ces poubelles se dit indisposée par des odeurs dégagées par des déchets.

« C’est difficile de travailler à côté de ces déchets. J’ai peur qu’on contracte des maladies des mains sales », indique un vendeur de matériel scolaire rencontré devant le parking desservant le sud de la ville de Bujumbura, ce 11 août après-midi. Il témoigne que certains clients boycottent ses produits suite aux odeurs insupportables qui se dégagent d’une poubelle devenue une sorte de dépotoir.

Selon lui, les camions de la commune urbaine de Mukaza chargés de transporter les déchets vers les dépotoirs sont passés par le centre-ville la veille et n’ont déchargé que quelques poubelles.

Même son de cloche avec un passager rencontré sur une file d’attente des bus. Pour cet habitant de Ruziba dans la zone urbaine de Kanyosha, le malheur ne vient jamais seul : « On doit passer presque une heure devant ce dépotoir alors qu’on attend le bus. Respirer ces odeurs est néfaste pour la santé. L’administration devrait rendre propre le parking pour protéger la population obligée d’y passer des heures à attendre un bus ».

En ce qui est de l’origine de ces déchets, un vendeur de monnaie électronique accuse les vendeurs de fruits de jeter les résidus devant ces poubelles pleines. Selon lui, cela fait presque une semaine que certaines poubelles ne sont pas déchargées : « Lorsque la poubelle est pleine, ces vendeuses jettent les déchets tout autour. Après trois jours, ces déchets font un dépotoir et commencent à pourrir et à produire des odeurs nauséabondes ».

Il appelle les services d’assainissement à vider ces poubelles chaque matin. Pour lui, le centre-ville est la vitrine de toute la ville de Bujumbura et devrait être toujours propre.

Sur son compte twitter, la commune urbaine de Mukaza a fait savoir, ce 6 août, que la pénurie du carburant est la cause de l’arrêt des travaux de déchargement des poubelles publiques : « Nous présentons des excuses publiques suite aux poubelles pleines de saletés non déchargées il y a plus de 3 jours. Le problème de disponibilité du carburant (mazout) pour les engins qui font cette activité nous entrave. Nous nous excusons auprès des citadins et visiteurs ».

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Joseph Ndayegamiye

    Nimba mutari mubizi, C’est cela Leta Mvyeyi, Leta Nkozi kandi Leta Nsenzi. Abarundi mwumva mutevye!!!

  2. Mafero

    C’est cela « Mukaza Yakaka » dont on se vantait il n’ya pas longtemps?

  3. Mugabonihera

    Pas de carburant pour les services prioritaires ?
    Abarundi turatekereza kweli !!! Hari ibihugu abanyamuji boca bayora uwo mwavu bakawuta imbere y-amazu y-ababatwara kugira bategere izo ngorane.

    • Joseph Ndayegamiye

      C’est cela Leta Myeyi, Leta Nkozi kandi Leta Nsenzi. None mwari muzi iki?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 198 users online