Société

Bubanza : Le substitut du procureur plaide coupable pour tentative de trafic d’influence

06/08/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Bubanza : Le substitut du procureur plaide coupable pour tentative de trafic d’influence
Bubanza : Le substitut du procureur plaide coupable pour tentative de trafic d’influence
Janvier Girukwishaka : « Après avoir vu que j’allais tomber dans un piège j’ai pris de la distance dans le but de dénoncer ces gens qui voulaient me donner de l’argent. »

Dans une audience de flagrance de ce 5 août, Janvier Girukwishaka, substitut du procureur de Bubanza a comparu devant le juge de la Cour anticorruption. Accusé de trafic d’influence, il plaide plutôt coupable pour tentative de trafic d’influence.

Le ministère public accuse Janvier Girukwishaka de trafic d’influence : «pour avoir promis d’user de son influence pour qu’un  dossier des présumés coupables d’avortement volontaire soit classé sans suite en échange d’une somme d’argent de 400 mille BIF», ainsi a-t-il expliqué.

Mais l’accusé de son côté plaide coupable pour tentative de trafic d’influence. Il explique avoir voulu à un certain moment intervenir dans ce dossier. Cependant il souligne s’être ressaisi : « Après avoir vu que j’allais tomber dans un piège, j’ai pris de la distance dans le but de dénoncer ces gens qui voulaient me donner de l’argent», s’est-il défendu. M. Girukwishaka reconnaît pourtant avoir trempé dans les démarches de classement sans suite du dossier mais qu’il n’est pas allé jusqu’au bout.

Demande de pardon   

Néanmoins, le ministère public insiste sur le fait que les messages échangés avec l’un des présumés coupables du nom d’Adolphe et son grand frère Ildephonse démontrent à suffisance que le substitut du procureur voulait les aider jusqu’au bout. «Il leur en a demandé et il a pris cet argent pour les aider et cela est punissable. » Ce que Janvier Girukwishaka appuyé par ses avocats nie catégoriquement : « j’ai pris les 400 mille Fbu en échange du riz qu’ils venaient d’acheter chez moi ». Il explique avoir gardé les messages comme preuves sur la base desquels il allait les dénoncer après. 

Vers la fin des débats, l’accusé a demandé pardon à la Cour pour avoir voulu aider les présumés coupables.  De ce fait, ses avocats estiment que cette juridiction en tiendra compte : «parce qu’il plaide coupable, la loi permettra à la Cour de faire une appréciation clémente», espère son avocat principale, Me Emmanuel Burakuvye.

Après l’audition des deux parties, la Cour a mis le jugement en délibéré. Le verdict sera prononcé le 17 août.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Le Burundi en données

IWACU Open Data

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 957 users online