Sports

Basketball : Sef Sabushimike vs Lydia Nsekera:la réponse du berger à la bergère

27/12/2019 Hervé Mugisha Commentaires fermés sur Basketball : Sef Sabushimike vs Lydia Nsekera:la réponse du berger à la bergère
Basketball : Sef Sabushimike vs Lydia Nsekera:la réponse du berger à la bergère
La crise ne fléchit pas au sein de la Febabu

Après que la présidente du Comité National Olympique, en conférence de presse du lundi 23 décembre, ait fustigé les « manœuvres »des présidents des associations affiliées à la FEBABU de démettre Augustin Kararuza, son actuel son président. La réponse de Sef Sabushimike, leur représentant, ne s’est pas fait attendre.

« Pourquoi veut-elle faire croire  à l’opinion que c’est elle la salvatrice, alors que son objectif est de sauver la face de Kararuza », proteste Sef Sabushimike, président par intérim. D’après lui, une vaine tentative. Outre que les amateurs du ballon orange, désormais, savent son côté penchant, fait-il savoir, Mme Nsekera doit se rappeler que le Comité National Olympique n’est qu’un organe consultatif. « En aucune manière, il  peut prendre une décision  ou  interférer dans  les décisions des fédérations ».

A cet effet, il indique que  le Réglement d’ordre intérieur (ROI) de la Fédération de basketball  du Burundi (FEBABU) est clair : « Sinous autres présidents qui l’avons  élu, nous lui retirons notre confiance, pourquoi la présidente du CNO s’obstine- t-elle à nous mettre les bâtons  dans  les roues ? ».

En tant qu’organe interlocuteur, comme elle le laisse entendre, elle devrait conseiller  à Kararuza d’obéir à la décision du quorum. « Sinon, l’histoire retiendra d’elle comme une personne qui a empiété au bon fonctionnement d’un organe dont elle était censée revigorer ».  Il rappelle l’assemblée générale prévue ce samedi 28 décembre est maintenue, tel que convenu.

  Le CNO s’oppose

« Au risque que de telles pratiques se généralisent, le CNO combattra avec la dernière énergie de telles initiatives », amartelé Lydia Nsekera lors de la conférence de presse.   « S’ils veulent le destituer, ils n’ont qu’à suivre la procédure habituelle  telle que  le stipule le réglement  ».

D’après elle, il ne suffit pas qu’un membre d’une fédération  ait un différend avec son président, qu’un bon matin,  il se lève frustré pour le chasser de sa présidence : « S’ils veulent le démettre, il faut qu’ils se fient au ROI ».

Et si ce passage en force vient à se confirmer, a-t-elle expliqué, la Fédération internationale(FIBA) prendra des sanctions à l’encontre de la FEBABU. Face à ces risques, elle a conseillé à ces présidents d’attendre la fin de son mandat. « Pour un mandat qui se termine avec mars 2020, qu’y- a-t-il  de si urgent pour qu’ils n’attendent pas ? ». Et de  prévenir : « Si la volte-face persiste  tous les amateurs du ballon orange doivent savoir une chose : la sortie annoncée de l’équipenationale pour le compte de la zone 5 ne sera plus d’actualité ».

Un coup dur pour les jeunes basketteurs qui viennent de passer trois semaines à s‘entraîner.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Chose promise, chose due. Depuis la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement, le Président Evariste Ndayishimiye s’est engagé à combattre résolument la pandémie du coronavirus, « le plus grand ennemi du peuple burundais ». A peine une semaine (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 769 users online