Web Radio

Au sommaire de l’édition de lundi 9 juillet 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

09/07/2018 Amandine Inarukundo Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de lundi 9 juillet 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Des tracts trouvés devant certains locaux du campus Mutanga, de l’Université du Burundi. Ces tracts menacent « ceux qui ne veulent pas rentrer dans les rangs ». Certains étudiants avec qui nous nous sommes entretenus parlent d’intimidation à l’endroit des opposants au parti au pouvoir. Ils demandent aux responsables de l’Université du Burundi de prendre en main cette question et d’assurer la sécurité de tous les étudiants.
Contacté pour réagir, le responsable de la sécurité a demandé à la rédaction de passer par le responsable de la Régie des œuvres universitaires pour autorisation de réaction, ce dernier n’a pas été joignable.

• La permanence du parti Uprona a été saccagée dans la nuit de ce samedi sur la colline Kagazi, de la commune Rugombo c’est dans la province de Cibitoke. Cela à la veille de son inauguration. Le conseiller principal de ce parti dans cette commune, Célestin Havyarimana fustige l’acte criminel commis par des malfaiteurs qui veulent intimider les Upronistes. Il demande à la justice de faire son travail et que ces malfaiteurs soient mis derrière les barreaux.
Les administratifs de cette province indiquent que les enquêtes sont en cours. Un des suspects a déjà été appréhendé pour des raisons d’enquête.

• Le ministère en charge des affaires est africaine justifie le non-paiement des cotisations du Burundi par le fait que le Burundi n’avait pas encore harmonisé son année budgétaire avec les autres pays de l’EAC. Son année débutait en janvier alors celle des autres pays en juillet. La ministre Isabelle Ndahayo indique qu’avec son harmonisation actuelle, les choses vont rentrer dans l’ordre. Le Burundi accuse un retard de 9 millions de dollars de cotisation. Seule la Tanzanie serait en règle.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 400 users online