Dimanche 03 mars 2024

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mardi 18 octobre 2016 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="25"]
18/10/2016 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce mardi 18 octobre 2016 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

buterere-monument-de-la-discorde•Des échauffourées ont éclaté ce mardi 18 octobre à Buterere en commune Ntahangwa entre les jeunes affiliés au parti Cndd-Fdd et certains habitants de cette zone dont la plupart sont des fidèles à Agathon Rwasa.

Ces imbonerakure venus des différents quartiers du nord de la ville de Bujumbura avaient convergé vers la zone Buterere pour traquer ceux qu’ils accusent d’avoir détruit dans la nuit de ce lundi un petit monument érigé par le parti au pouvoir.

Le bilan fait état de trois personnes blessées dont deux des six emprisonnées dans les cachots de cette zone. Les boutiques et kiosques étaient fermés jusque tard dans l’avant-midi de ce mardi.

La police confirme ces arrestations et parle d’une enquête en cours pour établir la responsabilité des uns et des autres. La population demande que la justice fasse son travail dans l’équité.

•Me Jacques Nshimirimana primé pour son engagement en faveur des droits des enfants. Le président de Fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi, (FENADEB) a obtenu ce mardi à Berlin en Allemagne un prix décerné aux meilleurs défenseurs des droits des enfants dans le monde.

«C’est un coup de projecteur sur ce qui se fait de bien au Burundi, c’est un honneur non seulement pour moi mais aussi pour le pays», déclare Jacques Nshimirimana.

•Une commission chargée du processus de remplacement de l’ombudsman est à l’œuvre. Selon Juma Rukumbi, porte-parole de l’ombudsman, rien d’anormal, le mandat de Mohamed Rukara expire le 23 novembre. Vu la loi du 25 janvier 2010 portant organisation et fonctionnement de l’ombudsman, le mandat est unique et non renouvelable.

•Les dix personnes dont un journaliste de la Radio Maria arrêtées en zone Mutakura, il y a plus de deux semaines, ont été transférées ce mardi 18 octobre à la prison centrale de Mpimba. Elles étaient accusées par la police de tenir une réunion suspecte pour perturber la sécurité. «Ils étaient en train de préparer la collecte de vivres pour les malfaiteurs», avait indiqué la police. Des sources sur place affirmaient que ces personnes participaient dans une réunion paroissiale.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.