Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce lundi 14 janvier 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

14/01/2019 Edition : Elvis Mugisha Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce lundi 14 janvier 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

. Le premier vice-président de la République appelle les membres de son parti Uprona à la sérénité après la publication de certains membres du comité central de ce parti, appelant à la démission du président Abel Gashatsi, pour mauvaise gestion. Gaston Sindimwo estime que ceux-là salissent l’image du pays et indique qu’ils ne vont pas aboutir à leur but qui est de déstabiliser le parti.

. Le ministre en charge de l’enseignement supérieur justifie sa décision d’interdire l’enrôlement des étudiants dans certaines universités par le souci d’améliorer la qualité de l’enseignement. Le ministre Gaspard Banyankimbona a également annoncé le début des inspections dans les universités pour voir si les étudiants inscrits ont respecté les normes et si les établissements qui les accueillent respectent les conditions fixées par le ministère. Il indique que les filières autorisées seront affichées à chaque début d’année académique.
Une conférence de presse animée par le ministre une semaine après la décision d’interdire à 9 universités et instituts d’enrôler les étudiants de première année au cours.

. Le marché de la commune Rugombo de la province Cibitoke a rouvert ces portes 5 mois après la fin de sa réhabilitation. Les anciens commerçants de ce marché se plaignent de l’opacité autour de la distribution des stands. Ils déplorent que de nouveaux marchands aient investi les lieux au détriment de certains anciens vendeurs. Les plaintes sont également dans le sens de la hausse des prix de nouveaux stands.

L’administratrice de la commune Rugombo, Béatrice Kaderi indique que les premiers de la liste de ceux qui ont reçu des nouvelles places sont les anciens vendeurs.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.