Lundi 03 octobre 2022

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 15 mars 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

15/03/2018 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce jeudi 15 mars 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Le ministère de l’Intérieur a sorti ce jeudi une ordonnance portant réglementation et fonctionnement des boites de nuit, bar dancing et prières nocturnes. Le ministre de l’Intérieur, Pascal Barandagiye annonce notamment l’interdiction des boites de nuit non insonorisées. Les veillées de prière quant à elles seront soumises à l’autorisation du maire ou du gouverneur.

• Célébration chaque 15 mars de la journée mondiale de lutte contre les violences policières. Nos reporters sont allés à la rencontre des vendeurs ambulants de la capitale Bujumbura. Ils se disent souvent malmenés par les policiers. Ces derniers exigent de ces commerçants également une certaine somme en douce pour continuer leur travail. Ces commerçants ambulants demandent d’exercer leur travail dans la tranquillité.

Le ministère de la sécurité affirme l’absence au Burundi des violences faites par la police contre la population. Pierre Nkurikiye, porte-parole de ce ministère précise que même s’il arrive que la police fait usage de la force, cela est permis par la loi lorsque c’est dans le cadre de la protection de la population.

• 39 mineurs en conflits avec la loi ont été libérés ce matin du centre de rééducation de Rumonge. Ces mineurs ont demandé au ministre de la Justice de voir comment ils pourraient retourner à l’école. La ministre a quant à elle demandé aux mineurs d’éviter toute manipulation et d’éviter de participer à des activités visant à perturber les prochaines élections

• Des femmes communément appelées Abapishi, chargées de la préparation des repas des pêcheurs du lac Tanganyika à Rumonge demandent au gouverneur de cette province de revenir sur sa décision leur interdisant à continuer ce travail. Des femmes contactées par notre rédaction disent vivre dans la pauvreté suite à cette décision. Ce travail les aidait à faire vivre leurs familles. Elles affirment qu’il y a des femmes qui ont dû quitter le pays pour aller faire le même travail dans les pays voisins comme le Congo et la Tanzanie.

Pour rappel, le gouverneur de la province de Rumonge avait pris ladite décision expliquant que ces femmes brisent des mariages et propagent l’adultère dans cette province.

• Le Burundi va abriter du 10 au 13 mai, le championnat d’Afrique de judo cadet et junior. C’est une première. Cette compétition va mobiliser plus de 35 pays avec plus 450membres des délégations africaines. Le ministère du sport et de la culture indique que ce championnat aura un impact économique majeur. Le ministre en charge de ce ministère, Jean Bosco Hitimana indique que cela va redorer l’image du Burundi.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.