Vendredi 27 mai 2022

Environnement

Alerte : la jacinthe d’eau atteint les rives du Tanganyika à Rumonge

05/07/2013 3

La présence de cette algue inquiète les pêcheurs et les responsables des services chargés de la protection de l’environnement.

La jacinthe d’eau sur les bors du Tanganyika à Rumonge ©Iwacu

« C’est la première fois que cette plante est présente sur les rives du lac au niveau de la commune de Rumonge », indique Munama Melchoir, responsable de l’Institut national pour l’environnement et la conservation de la nature (INCEN) en commune de Rumonge, alors qu’à quelques mètres la jacinthe d’eau ondule sur les rives du Tanganyika, dans le port de Rumonge.

Et face à la menace, la solution est simple : procéder à la destruction de l’algue, en l’arrachant des rives avant qu’elle ne se propage sur tout le littoral. « L’administration communale de Rumonge étant au courant de la situation, il ne serait pas difficile de mobiliser la population dans les travaux communautaires par exemple », explique M. Munama, rappelant que les porcs en mangent : « Ce serait un moyen efficace de la détruire. »

La présence de l’algue ne pas sans effet sur la pêche, dont Butoyi Gabriel, le président de la fédération des pêcheurs du Burundi, qui s’empresse d’indiquer que les pêcheurs sont déjà mobilisés pour la destruction de cette plante : « La jacinthe vient empirer la situation, alors que les poissons ne sont plus si nombreux qu’avant. »
La jacinthe d’eau s’ajoute à d’autres menaces contre la biodiversité du  Tanganyika que sont les déchets provenant des unités d’extraction d’huile de palme, des déchets ménagers ainsi que de l’érosion des montagnes qui surplombent le lac Tangnyika. Cette algue couvre la surface de l’eau et ne permet pas la pénétration de l’oxygène dans l’eau, tuant du même coup la faune lacustre qui ne peut plus respirer.

eau

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Venant

    La jacinthe d’eau n’est pas une algue. Il s’agit d’une plante aquatique. Sous d’autres cieux, elle est récoltée, hachée et utilisée comme compost pour amender les sols. Avec un bon encadrement, les agriculteurs de Rumonge pourraient bien la valoriser sur leurs terres.

    • Mukuna

      Vous avez peut-être raison mais lisez ceci:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacinthe_d'eau

      Il y a un paragraphe sur les impacts environnementaux. Moi je trouve cela plutôt inquiétant

    • Jean-Pierre

      Merci Venant. Il y en a qui voient partout le mal. Si les porcs en mangent et qu’on peut fabriquer du compostage avec, c’est plutôt une richesse à exploiter. Bien dit!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Des projets porteurs, mais la sécurité d’abord

Les rideaux sont tombés sur la visite de trois jours au Burundi du Président Félix Tshisekedi. A la presse, il n’a parlé que de projets phares à importer et du chemin de fer Uvinza (Tanzanie)-Musongati-Gitega-Bujumbura-Uvira-Kindu-(RDC) ’’qui lui tient tant à (…)

Online Users

Total 1 972 users online