Politique

Rapport accablant des ONG sur les droits de l’Homme

04/07/2017 Egide Nikiza 54

La FIDH a sorti conjointement, mardi 4 juillet, un rapport avec cinq organisations burundaises. Elles sont formelles quant à la recrudescence des atteintes aux droits de l’Homme.

Des policiers maltraitant un manifestant.

«L’absence de perspective d’alternance politique légale et démocratique serait de nature à inciter certains opposants à privilégier la voie armée », lit-on dans le rapport de ce mardi 4 juillet sur le Burundi, co-rédigé par la Fédération internationale de défense des droits de l’Homme (Fidh) et cinq organisations burundaises aujourd’hui dans la clandestinité.

Selon ces organisations, le risque de constitution et de renforcement des rébellions voire de reprise d’une guerre civile ne devrait pas être sous-évalué « au regard de l’impasse politique et démocratique dans laquelle le président Nkurunziza a plongé le pays». Elles préviennent des conséquences «dramatiques» pour la stabilité de l’ensemble de la sous-région en cas de non alternance au sommet de l’Etat.

Elles laissent entendre qu’une partie des Imbonerakure est formée militairement, encadrée et utilisée à des fins répressives. Ils sont utilisés, indiquent-elles, pour « appliquer la politique autoritaire et répressive du régime, terroriser la population, la surveiller, la contrôler et diffuser l’idéologie du parti». Et d’estimer leur effectif à 20.000.
Les dites organisations accusent les autorités d’instrumentaliser la crise politique en cours : «Elles désignent, dans des discours publics ou des réunions privées, les Tutsi, l’une des ethnies minoritaires, comme les responsables de la déstabilisation actuelle du pays.» Elles laissent entendre la poursuite de la «répression aux dynamiques génocidaires », dénoncée conjointement par la Fidh et la Ligue Iteka en novembre 2016.

« Les militaires des anciennes forces armées burundaises (FAB) à dominante tutsi, appelés ex-Fab, sont victimes d’une répression ciblée accrue et plusieurs centaines d’entre eux ont été assassinés, sont portés disparus, sont détenus ou ont déserté». Elles font savoir également que les fidèles d’Agathon Rwasa, aujourd’hui premier vice-président de l’Assemblée nationale, ne sont pas épargnés : « Ce parti majoritairement hutu, non reconnu par le gouvernement, semble particulièrement visé car il est la principale force d’opposition au Burundi ». Et de soutenir qu’Agathon Rwasa constitue une menace pour le président Nkurunziza dans la perspective des échéances électorales de 2020.

Elles indiquent que la composition ethnique paritaire consacrée par l’Accord d’Arusha est remise en cause dans les corps de défense et de sécurité : « Une majorité de Hutu fidèles au président composent désormais les principaux corps et occupent les postes de commandement au sein de l’armée».

Les efforts entrepris par la communauté internationale après la guerre civile, rapportent-elles, pour faire de l’armée une vitrine du processus de paix en la dépolitisant, en garantissant sa composition multiethnique et son professionnalisme sont ainsi en passe d’être anéantis.

« Que des allégations mensongères ! »

2. Martin Nivyabandi : « Elles veulent inciter la communauté internationale à prendre des sanctions. »

Selon Martin Nivyabandi, ministre des droits de l’Homme, ce rapport est biaisé. Il s’inscrit dans la logique des rapports déjà publiés : «Il a été concocté dans l’optique d’inciter la communauté internationale à prendre des sanctions contre le Burundi. »

Ce membre du gouvernement soutient que ce document ne rapporte pas la réalité qui prévaut dans le pays. Il indique que les rapports des organisations sur place témoignent d’une amélioration. Il rappelle que les organisations burundaises, qui ont participé à la rédaction de ce rapport, sont en conflit avec la justice burundaise. Et d’ajouter aussitôt : « C’est un rapport tendancieux : de la 1ere page à la dernière, il ne pointe du doigt que le gouvernement.

Nulle part n’est mentionnée l’existence d’autres criminels. »

Quant à Hamza Venant Burikukiye, président de CAPES+, il qualifie le contenu de ce rapport de « mensonge grotesque ».
Il assure que les responsables des organisations co-rédactrices dudit rapport sont à l’origine de la crise que traverse le pays. « Ceux qui ont collaboré avec elles ont fait des aveux. »

Il fait savoir que la situation est redevenue normale. Il évoque, notamment la tenue, ces derniers mois, de conférences régionales à Bujumbura. Les Burundais ont célébré, poursuit-t-il, le 55ème anniversaire de l’indépendance dans la concorde.

Signalons que les organisations burundaises qui ont collaboré à la rédaction de ce rapport sont le Focode, l’Acat, l’Aprodh, le Forsc et la CB.

Forum des lecteurs d'Iwacu

54 réactions
  1. Fofo

    @LANGA SOURCE,
    Tu sembles avoir compris: “Wait and see,comme disent les Anglais”.
    Bon weekend!

  2. LANGA SOURCE

    @Jereve :Comment les Experts peuvent analyser et balayer de telles accusations contre le gouvernement DD alors qu’ils ont à peine le niveau du primaire.Tricher et réussir demande un certain niveau intellectuel.Le debat télevisé de Willy,l’expert no.1 des DD sur France 24,en dit beaucoup.

  3. LANGA SOURCE

    Non Vuvuzela,je parle du vrai “Vouvouzela de Mutama “.Il est connu par tous les burundais,même les bébés de 3ans .Bon weekend.

  4. LANGA SOURCE

    @Fofo :Le Mutama de RDC,fils du Mzee L.D Kabila ,a été formé dans l’academie militaire rwandaise.Leur inimitié était en realité de façade,pour plaire à l’opinion congolaise hostile au rwandais.Quant l’autre mutama,rien du tout ne les unis,l’hostilité des DD avait atteint l’apogêe,en scandant des slogans dans les rues de Buja “Tuzomumesa “.et cela durant plusieurs weekends.En politique,dit -on,il n’y a pas d’eternel ennemi,Agathon,chef de FNL-parpehutu est aurjourd’hui allié de l’UPRONA contre les DDs.Wait and see,comme disent les Anglais.

  5. LANGA SOURCE

    @KAYO:Illusions:il n’est pas interdit de rê[email protected]!

  6. Fofo

    Ukuri gushirira mukuyaga!!!

  7. Vuvuzela

    Langa Source, j’espere que vous ne parlez pas de moi comme “Vouvozela” de Peter dans les rencontres des chefs d’etats.

  8. Fofo

    @LANGA SOURCE,
    C’est en 2018 que votre mutama aura l’influence qu’il n’a pas aujourd’hui! L’opposition burundaise et quelques ASBL sont tombées dans une erreur à cause de cet amateurisme et leur immaturité politique. Le jour où vous serez étonnés quand vous verrez votre mutama et notre mutama célébrés ensemble leurs 3ème mandats. Certains congolais ont été étonnés, d’autres scandalisés quand ils ont vu leur mutama traverser la frontière Goma-Gisenyi à pieds, accompagné d’une grande délégation des hautes autorités du pays à l’encontre de son homologue descendu de Kigali pour l’accueillir à Rubavu avec une très haute délégation. Au programme: planification des stratégies de prolongation de leurs mandats présidentiels : Fin de citation!

  9. LANGA SOURCE

    @Kayo :Vous étiez fort uniquement dans des embuscades sur les principales routes et attaques dans des écoles secondaires,en ciblant uniquement un groupe ethnique (cfr seminaire de Buta).J’attends impatiement ta réaction.Excellent weekend

  10. Fofo

    @Karabona,
    L’UA ne dispose pas mais FOCODE, APRODEH, LIGUE ITEKA et ACAT en ont! Mon cher ami, une mission d’observation n’a rien avoir avec l’effectif. Même une seule personne qui est sur terrain est capable d’observer ce qui se passe dans un pays.Il peut être limitéedans l’espace mais ses témoignages sont quand même crédibles quand il raconte ce qu’il a vu de ses propres yeux et attendu de ses propres oreilles dans une zone bien déterminée.

  11. LANGA SOURCE

    @SAMADARI: Merci beaucoup de ton appréciation de mes analyses. L’influence du Mutama du Nord au sein de l’UA n’est pas à démontrer. Il jouit d’une estime incontestable de la part de ses pairs africains. Il aura une grande influence sur les grandes décisions sur le Burundi en 2018..L’Interview du Président de la Commission de l’AU de ce matin sur RFI en dit beaucoup (partager le pouvoir avec le CENARED dans un gouvernement de transition ou d’union nationale avant les présidentielles de 2020) ou alors dégager. Le président Museveni et Mkapa ont reçus des instructions claires dans ce sens.
    En plus, le Mutama du Sud est un grand déserteur des réunions internationales et surtout des sommets de l’UA. Son Vouvozela sera t-il capable de convaincre les chefs d’Etats en tant que simples envoyés spécial? Qui vivra verra!

  12. LANGA SOURCE

    @Foto:L’influence du Mutama du Nord au sein de l’UA n’est pas à démontrer.Il jouit d’une estime incontestable de ses pairs africains.Il aura une grande influence sur les grandes decisions sur le Burundi en 2018..L’Interview du Président de la Commission de l’AU de ce matin sur RFI en dit beaucou(partager le pouvoir avec le CENARED dans un gouvernement de transition ou d’union nationale avant les presidentielles de 2020) ou alors dégager.Le president Museveni et Mkapa ont reçus des instructions claires dans ce sens.
    En plus,le Mutama du Sud est un grand deserteur des réunions internationales et surtout des sommets de l’UA.Son Vouvozela sera t-il capable de convaicre leschefs d’Etats en tant que simples envoyé?Qui vivra verra!

  13. Gacece

    @John
    Si vous avez vécu au Burundi et que vous êtes au courant des réalités culturelles burundaises, voys êtes au courant des chansons obsènes chantées par les militaires et les étudiants des écoles secondaires et universitaires. Je pourrais vous en citer quelques unes, mais ce n’est pas dans ce site qu’il faut les exposer.

    Nous on les entendais quand les éléves, étudiants et militaires s’égosillaient dans (ou plutôt sur) des camionettes Toyota Stout bondées, à chaque fois qu’ils se déplacer pour aller à une fête, à un match, ou autres spectacles se trouvant loin de leurs établissements.

    Oui, personne n’est immunisé ou à l’abri du crime. De l’enfant à l’adulte, quel que soit son âge, son genre, sa profession, son ethnie, son parti politique… opposition ou gouvernement

    Mais qu’essayez-vous de dire, que la FIDH dénonce aussi les jeunes femmes Imbonerakure dans cette récupération qu’ils appellent « incitation au viol »?

  14. Bakari

    @mayugi
    “Elle a eu ce qu’elle méritait.”

    Que méritait-elle? L’enveloppe ou le lynchage?
    Précisez bien afin qu’on voit si vous êtes psychopathe ou pas.

  15. Fofo

    Meurlsaut,
    Bonjour Cher(e) Mme/Mr,
    [sa diarrhée verbale], le respect est très important dans tout débat. C’est normal que chacun défend sa cause mais c’est très important d’utiliser un langage courtois! Je pense que le Modérateur devra en certain moment conseiller les gens sur l’usage d’un langage bien soigné!

    S’agissant de mon commentaire, je n’ai pas dit que du côté gouvernement il n’y pas des criminels. Bien sûre qu’il y en a. J’ai voulu tout simplement montrer que l’autre côté aussi ils ne sont pas moindre dans ce domaine. Si nous voulons guérir le pays apprenons à dénoncer tout acte criminel peu importe son appartenance ou sa tendance.

  16. Fofo

    @Yves,
    [ Ndlr: votre longue énumération de faits, celle à laquelle vous tenez comme à la prunelle de vos yeux, elle représente 10% des exactions commises sur le territoire, le reste étant imputable au gouvernement.]. Où avez-vous tire ces statistiques de 10% contre 90%? Admettons quand-même les 10% mais qui en sont responsable? Ceux-là même qui ont co-rédigé le rapport. Alors comment faites-vous confiance aux déclarations d’une partie au conflit? Peut être que vous n’êtes pas complices.

  17. John

    @Gacece,la Seule femme condamnee par le TPIR, du prenom de Pauline a perpetuite, une des accusations etait le viol et incitation au viol. Etre femme ne l’a pas mise a l’abri du crime et de la condamnation ,

  18. Gacece

    S’en prendre à quelqu’un, même verbalement, reste de l’intimidation. La violence n’est pas que verbale. Pour votre question, allez la poser au gouvernement. Mais je crois que vous connaissez déjà leur réponse. Et si les gens ont provoqué de la peur au sein de la population, peu importe la provenance et les causes réelles de cette peur, ce que vous demandez ne garantit rien sur la disparition de cette peur.

    Et ceux qui conditionnent ce retour à la normale à ce dialogue inclusif, à mon avis, ne font que du chantage.

    Enfin, si je vous donne cette source, qu’en ferez-vous d’autre que de l’écouter? Rien! Donc, inutile.

  19. Bakari

    @Yves
    Merci. Je me rends compte que mes maigres talents littéraires sont de plus en plus supplantés par des talents de bricoleur domestique.

  20. Yves

    @Gacece : auriez-vous oublié de prendre du café ce matin ? Pour voir de l’intimidation dans mes propos, il fallait être très mal réveillé. Ou dans l’incapacité de comprendre la signification exacte du terme. Je n’ose croire à la seconde option 😉

  21. Yves

    @Gacece : bla bla bla. Exactement comme M. Nyamwitwe lors de sa prestation pathétique à France 24, à qui l’on a posé la même question, mais qui a botté en touche en parlant d’autre chose. Je repose donc cette question que vous avez soigneusement évitée :

    “Le gouvernement Burundais pourrait aisément lutter contre cette vile propagande occidentale en adoucissant sa position et en ouvrant un réel espace de dialogue inclusif : je ne parle pas ici du simulacre actuel mais d’un retour au bercail de toute l’opposition politique et tous les membres en vue de la société civile dont il est avéré qu’ils n’ont rien à voir avec le coup d’Etat et d’une démobilisation des milices Imbonerakure. Voilà une parade d’un efficacité redoutable, on en conviendra, qui opérerait un signal très clair pour la population et les réfugiés afin qu’ils reviennent. Pourquoi donc ne le font-ils pas ?”

  22. Yves

    @ Fofo : de un : les actes que vous citez ne sont pas commis par mes “protégés”. Je n’ai aucun rapport avec l’opposition politique burundaise, ni de près ni de loin.
    De deux : votre longue énumération de faits, celle à laquelle vous tenez comme à la prunelle de vos yeux, elle représente 10% des exactions commises sur le territoire, le reste étant imputable au gouvernement. Ce n’est pas moi qui l’affirme mais… la FIDH, dans son rapport. Surpris ? Et oui, moi j’ai pris la peine de lire leur rapport, pas comme vous… On parle des 90% maintenant ? 😉

  23. Yves

    Qui se ressemble s’assemble. Votre première version était la bonne

  24. Karabona

    Fofo, vous savez très bien que ces observateurs de l’UA n’ont aucun moyen pour mener leur mission à bien puisque le gouvernement a jusqu’ici toujours refusé le memorandum relatif à leur mission – ils sont donc confiné (contre leur volonté) au rôle de figurant et non d’acteur.

  25. Fofo

    @ Yves,
    Inutile de me donner le lien la charte de votre concept est connu. Je croyais plutôt que vous alliez me dire que votre “droit de l’homme” permet tout ce que j’avais énuméré dans mon précédent commentaire ? J’avais mis de côté le jet des grenades et des tirs aveugles sur les civils innocents dans les lieux publics. Pourtant ces actes sont qualifiés d’actes terroristes mais quand ils commis par vos protégés, vous fermez les yeux. Pour vous que appelez “Droit de l’homme”. Dans tel cas, votre Droit de l’homme est purement injuste.

  26. Fofo

    @Linga Source,
    Sokuru yama ambwira inkuru y’ibiti bibiri: kimwe cari caboze ikindi naco cabuenzwe. Hama cabunzwe gitwenga icaboze ariko cibagira ko naco n’ubwo kigihagaze atabuzima kigifise. En vous fiant de votre mutama du Nord, vous oubliez que les notes qu’il dans ce domaine “droit de l’homme ” ne sont pas aussi bonnes que son homologue burundais. De plus, ce titre du Président de l’UA n’est qu’un titre honorifique. Je La prise des décisions revient à tous les Etats réunis en Assemblée générale.
    Votre langage n’est rien différent à celui d’un enfant qui croit que son père est tjrs plus fort que tout le monde. Fin de citation.

  27. Meurlsaut

    @Fofo
    Pour notre cher Fofo,les victimes de la répression du pouvoir dd sont les plus condamnables et les commanditaires des atrocités!! Autrement,les coupables(ou criminels) de son administrations sont des innocents accusés injustement! Notez que dans sa diarrhée verbale il ne cite aucun délit commis par l’administration!
    A vous lire cher Fofo,on comprend à quel genre d’individu on a affaire:un être obnubilé par l’idéologie de son administration,insensible à toute logique et au cerveau bien nettoyé et lavé aux détergents du pouvoir dd! Bravo pour votre défense indéfectible et pour votre foi aveugle au parti de l’aigle et à son leader celeste et guide éclairé! Mais alors une question:si les auteurs des atrocités sont les autres pourquoi ne laissez-vous pas les défenseurs de droits l’homme entrer et faire ce constat de vérité que vous détenez et radotez dans votre discours nauséabond??? Je plains le Burundi s’il est dirigé par des fanatiques de votre genre!

  28. Gacece

    @Yves
    Si sa légitimité est si faible que cela, pourquoi ne lui prenez-vous pas ce pouvoir? Si il est faible quelque part et qu’il parvient à compenser à cette faiblesse quelque part, c’est que vous avez des faiblesses là où il a des forces.

    Mais c’est encore plus désolant de voir quelqu’un qui use de l’intimidation pour dénoncer… l’intimidation. Faites mieux que lui, et donnez lui de meilleures idées au lieu de vous en prendre à lui.

    Quand on manque d’arguments, il ne faut pas se rabattre sur des attaques personnelles. À moins qu’il vous ait vexé!…

  29. Gacece

    Je n’ai pas à m’attendre à ce que vous adhériez à mes « divagations » pour les exposer. Si telle est la façon dont vous les percevez, libre à vous de ne pas y croire et même de le dire, à moi et à ceux qui vont lire ce que vous avez écrit. Il y a ceux qui vont vous croire, et ceux qui vont me croire.

    En Kirundi on dit : « Habwirwa benshi hakumva benevyo. » Même si je suis certain que vous comprenez ce que cela veut dire, je vais le dire à ceux qui ne comprennent pas. Ça veut dire : « Un message peut être entendu par plusieurs, mais n’être compris que par ceux à qui il est destiné. »

    Ça veut tout dire. Et je n’ai rien à ajouter à votre opinion. Question de source, ceux qui vont comprendre sauront où et comment faire le lien.

  30. Yves

    @Fofo : vérifiez donc par vous même 😉
    http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/index.html

  31. Yves

    @Kayo : vous incarnez le vrai visage d’un pouvoir dont la légitimité est tellement faible qu’elle ne repose sur rien d’autre que l’intimidation et les menaces. Votre commentaire est plus édifiant qu’un long discours, il se suffit à lui seul.

  32. Bakari

    Qui se ressemblent s’assemblent; c’est mieux

  33. Bakari

    @Samandari
    Normal.
    Dis-moi qui tu hantes et je dirai qui tu es. Et qui se ressemble s’assemble.

  34. Kayo

    Nous sommes prêts pour tout et nous allons montre au monde entier que le Burundi a des hommes vaillants capables de défendre leur pays et votre mutama de l’autre côté d’Akanyuro sait ce que nous sommes capables parce qu’ils nous connaît bien que nous lui avons empêché d’arriver à Kinshasa alors que nous n’étions pas encore décideurs du pays

  35. Samandari

    Langa Source,
    J’ai toujours été impressionné par la profondeur de tes analyses!

  36. mayugi

    Elle a eu ce qu’elle méritait.

  37. Jereve

    Ce rapport n’est pas une rumeur, c’est un document écrit accessible à tout le monde : on peut le mettre sur table et le démentir point par point. Je me suis toujours demandé pourquoi les experts de Bujumbura ne procèdent pas de cette façon pour disculper définitivement le gouvernement.

  38. Mafero

    @ Ayahu, elle s’est faite malmener pour être décorée le 1er Juillet avec une enveloppe de 1,5M de BIF à l’appui!

  39. juju

    Preoccupe par l’absence d’image de la policiere en train d’etre malmenee par les manifestants, mais pas par les victimes de ses tirs a balles reelles sur ces derniers !!!!!!!!!!!!

  40. Fofo

    @Yves,
    Bonjour c’est sûre que vous voulez qu’on revient sur votre concept de droit de l’homme! Admettons ce concept tel qu’il est et aimerais vous poser quelques questions:
    Est-il un “Droit de l’homme” :
    – Mettre les enfants sur le front des manifestations violentes?
    – Incendier les véhicules des particuliers innocents y compris des bus de transport en commun?
    – Contraindre par force les gens à rester à la maison et/ou à participer de force dans des manifestations ?
    – Refuser les élèves de faire leurs examens et bruler les copies des examens pour ceux qui les ont passés?
    – Tuer ceux qui sont présumés être imbonerakure ou un interahamwe?
    – Stéréotyper les gens? Est-ce tous les policiers et imbonerakure sont criminels ou appeler un jeune de 25ans un interahamwe pour le simple fait d’avoir un ton rwandais (or tout le monde sait à Kirundo leur ton est purement rwandais). Or un interahamwe est suppose queluqu’un qui a participé au génocide d’il y a 24ans.

  41. Bakari

    @Langa Source
    Dommage que souvent le jour pour les uns soit la nuit pour les autres!
    Y aura t-il une fois un jour pour tout le monde?

  42. Fofo

    @Meurlsaut,
    Quelle vérité dans un rapport produit par une partie en conflit? Personnellement, je n’aime pas le fanatisme! Certes, il y a des crimes qui se commettent dans le pays mais dire que les coupables sont des policiers et des imbonerakure seulement c’est une pure diversion! Pourtant parmi les victimes il y a aussi bien les opposants, des policiers, desmilitaires, des imbonerakure et bien d’autres civiles qui n’ont aucune appartenance politique. Mettre les enfants sur le front des manifestations violentes n’est pas un crime? Incendier les véhicules y compris des bus de transport en commun appartenant aux civiles innocents n’est pas un crime? Contraindre par forcer les gens à rester à la maison n’est et/ou à participer dans les manifestations n’est pas un crime? Refuser les élèves de faire leurs examens et bruler leurs copies des examens n’est pas un crime? Tuer les gens présumés être imbonerakure ou un interahamwe n’est pas un crime? Et bien d’autres; Avez-vous déjà entendus ces organisations condamner ceux qui ont commis tout cela? Comment le ferait-il alos que ces soi-disant co-rédacteurs en étaient les commanditaires!

  43. Fofo

    @Knz,
    Que voulez-vous dire par enquêteur international? Que font les observateurs de l’UA envoyés au Burundi depuis le début de la crise de 2015? Pourtant leur mandat n’est autre que l’observation sur la violation de “droit de l’homme”. Si quelqu’un veut produire un rapport plus ou moins crédible devrait impliquer au moins ces témoins oculaires! Sinon ces autres sont une bande des calomniateurs!

  44. Yves

    @Fofo : que se passe-t-il, vous ne mettez plus en cause les droits de l’homme ? Etes-vous souffrant ?

  45. Yves

    @ Ntahitangiye : c’est sûr qu’une technique vieille comme le monde consistant pour un passeur de drogue à ingérer le produit qu’il souhaite passer clandestinement est bien plus grave que les exactions commises au Burundi… on croit rêver

  46. Yves

    @Gacece : votre imagination débordante serait plus convaincante si elle était étayée de sources de bonne foi. Je passe votre argument sur les Imbonerakure qui compterait des femmes parmi elles, alors que c’était bien des mâles, et uniquement des mâles, qui chantaient cette fameuse chanson. Très beau hors-sujet.
    Mais revenons à votre “théorie” et supposons un instant que vos divagations soient en réalité une fine analyse de la situation. Le gouvernement Burundais pourrait aisément lutter contre cette vile propagande occidentale en adoucissant sa position et en ouvrant un réel espace de dialogue inclusif : je ne parle pas ici du simulacre actuel mais d’un retour au bercail de toute l’opposition politique et tous les membres en vue de la société civile dont il est avéré qu’ils n’ont rien à voir avec le coup d’Etat et d’une démobilisation des milices Imbonerakure. Voilà une parade d’un efficacité redoutable, on en conviendra, qui opérerait un signal très clair pour la population et les réfugiés afin qu’ils reviennent. Pourquoi donc ne le font-ils pas ?

  47. Yves

    @Ayahu : vous ne seriez pas en train de mettre sur un pied d’égalité l’unique cas de brutalité envers des policiers répertorié au Burundi en deux ans avec les dizaines d’autres cas de violences effectués par les forces de l’ordre tout de même ? Non, ce n’est pas votre genre, n’est-ce pas ? 😉

  48. Ayahu Jean Pierre

    Vous avez oublié l’image de la policière qui se fait maltraiter par les manifestants!!!!!

  49. Meurlsaut

    @Fofo
    “Les faibles en esprit” sont ceux qui cherchent à occulter et à taire la vérité de ce rapport avec des médiocres et piètres arguments comme les vôtres!
    “Règlement des comptes contre…,le gouvernement Nkurunziza”! vous devriez apporter des preuves contredisant le rapport au lieu de vous servir des affirmations minables comme celles-ci!

  50. Gacece

    La où ces supposés “indépendants rapporteurs” me perdent, c’est quand ils font croire que les Imbonerakure sont exclusivement des hutus. Nous savons tous que c’est faux!

    Il y a des hutu, des tutsi, et même des twa parmi les Imbonerakure. Mais l’aspect sur lequel tout le monde devrait insister, c’est que les Imbonerakure ne sont pas exclusivement de sexe masculin! Il y a, parmi eux, de jeunes femmes!

    Ce qui revient à dire que les accuser d’inciter ou appeler au viol relève d’une calomnie ourdie dans le but de provoquer de la division dans la société et d’inciter de la peur des uns envers les autres.

    D’ailleurs, comme je l’ai dit et continue de le dire, il y’a cette stratégie qui consiste à faire peur à une partie de la population pour provoquer un exode massif de celle-ce vers les pays voisins.

    C’est un plan concocté de longue date et un diplomate américain avait donné une entrevue à ce sujet. Il avait dit que le Congo et la Tanzanie étaient de vastes pays qui pouvaient servir à absorber les effets d’une démographie galopante au Burundi et au Rwanda. Mais derrière cette assertion, les deux “vastes” pays ont aussi des ressources naturelles et minières énormes pour susciter des convoitises. Quoi de mieux que d’y installer des réfugiés dont on va s’occuper pour plus tard (dans 5, 20 ou 50 ans) devenir des alliés récieux pour l’exploitation fiture de ces ressources.

    La peur est un instrument qui sert à ce double objectif et c’est sur cela que les instruments de division de l’Occident sont en train de jouer.

    Sans la peur, personne ne fuira!
    Et tant qu’il y ades gens qui acceptent de se prêter à ce jeu, le Burundi aura toujours les mains pleines, à essayer de garder ses filles et fils au pays, et à la fois à combattre ces instruments de zizanie et de division. L’objectif sera important pour le gouvernement de renforcer cette vapeur.

    À bon entendeur!

  51. Ntahitangiye"

    Toujours le Burundi !!!!!!!
    Droit de l’homme ?
    Dites nous ce qui pousse quelqu’un à cacher 79.000 Euros dans son ventre. Il y a des choses plus grave en dehors du Burundi.
    http://www.bbc.com/afrique/region-40487581

  52. Knz

    Fofo c’ est si simple que ca . Laissons qu’ une police et enquenteur internationale venir sur terrain pour s’ acquerir de la situation pour couper cours aux allegations aux gens que vous traiter des ennemies du peuple. Que cache le gouvernement de sa majeste le roi nkurunziza? Vous allez brandir encore la souverainete nationale mais dans l’ entre temps si les choses se gatent demain ne pointer plus jamais votre doigt a la communaute internationale et le voisin du Nord.

  53. Langa Source

    Les bonnes nouvelles pour les oppressés burundais de l’intérieur du pays et ceux refugiés dans les pays voisins:
    1)Le Mutama d’Outre AKANYARU a été designé à comme Chairman de l’Union Africaine en 2018, lors du 29ieme sommet qui s’est clôturé aujourdh’ui en Ethiopie,
    La MAPROBU sera deployée d’ici l’année prochaine,
    2)Ce rapport de FIDH très accablant pour les DD,va accélérer les dossiers de la CPI
    3)Les accusations du regime DD sur les Rwanda seront classées sans suite au lobbying de Mutama
    Quelle que soit la longueur de la nuit,le jour finit par apparaitre!

  54. Fofo

    Sauf le commanditaires qui feraient confiance aux déclarations (que les rédacteurs appellent malignement “rapport”) d’une partie au conflit. Sauf les faibles en esprit , sinon les analystes avérés savent que ces déclarations ne sont que “règlement des comptes” contre l’autre partie en conflit, le Gouvernement Nkurunziza.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

La CVR recadrée?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur La CVR recadrée?

Etablissement de la vérité, de la réconciliation nationale, rétablissement de la dignité des victimes… Les attentes des Burundais envers la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) sont énormes. L’accomplissement de ces tâches exige beaucoup de moyens, de ressources humaines, de compétence, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

348 utilisateurs en ligne