http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf

HCR-Burundi dément son implication dans le transport d’armes

19-12-2015
Abel Mbilinyi : « Le HCR est engagé à coopérer avec le Gouvernement du Burundi dans la résolution de cette affaire à travers les procédures légales »

Abel Mbilinyi : « Le HCR est engagé à coopérer avec le Gouvernement du Burundi dans la résolution de cette affaire à travers les procédures légales »

Abel Mbilinyi, le représentant du HCR au Burundi a démenti, ce samedi 19 décembre 2015 à Bujumbura, les allégations que cette organisation onusienne en charge des réfugiés appuie logistiquement dans le transport d’armes.

Le tanzanien revient d’abord sur une information largement diffusée dans les médias le 9 décembre et relayée plus tard par le gouvernement et le parti au pouvoir. Elle faisait état d’un chauffeur employé par le bureau de terrain du HCR à Ruyigi du nom d’Alain Kayitare que la police venait d’arrêter à Kajaga. Dans le véhicule qu’il conduisait, lequel portait une plaque d’immatriculation du HCR, la police venait de trouver un arsenal d’armes.

Le Représentant du HCR au Burundi fait une mise au point : « les plaques d’immatriculation avaient été données pour un véhicule pickup utilisé par le HCR jusqu’en 2011 quand il a été vendu à une personne tierce et ces plaques avaient été retournées aux autorités ». Une autre précision : le véhicule a été plus tard exporté. Il souligne que la comparaison des documents originaux que le HCR avait obtenus avec les documents saisis par la police au chauffeur montre que, même si le numéro de la plaque d’immatriculation paraît identique, tous les autres détails n’avaient aucun rapport avec le véhicule vendu en 2011. « Les documents que le chauffeur a montrés à la police avaient été obtenus frauduleusement ou avaient été fabriqués », avance le fonctionnaire onusien.

Il est catégorique sur un autre point : « Le véhicule utilisé n’appartenait pas et n’a jamais appartenu au HCR ».

  8   Vos commentaires
  1. Ndizeye Claudia

    Au moins ça sinon ça serait grave; retenons que le chauffeur avait de faux documents. Et que fait le HCR au camp de Mahama au R wanda où les réfugié font des entraînements militaires ; il faut au moins dénoncer.

    • Harimenshi Denis

      Justement, il faut dénoncer tous ceus qui s’inscrivent en faut contre la paix et la stabilité du pays

  2. P. N.

    Ah oui, le montage du pouvoir est de plus e plus connu par le monde entier: memes ses derniers amis commencent a s’en rendre compte! Un ami au DD?
    Pourquoi choisir de salir un partenaire important comme le HCR? Sous d’autre cieux, quelqu’un devrait etre puni. Honte a la police, qui parle d’armes saisis alors que tout est montage???

  3. OYA

    Et l’employé…n’était-il pas votre ? Vous me répondrez qu’il portait une autre carte d’identité !!!!

    • nunu n

      Combiens de personnes utilisent les biens de l’ Etat ou des Organismes a leurs besognes personnelles. Vous n’avez jamais vu des fonctionnaires (Burundais)qui s’approprient les vehicules de l’Etat comme s’ils etaient les leurs. Regardez autour de vous; dans notre pays.

    • Stan Siyomana

      @Oya
      Meme si le chauffeur est leur employe, il pourrait faire des gaffes, sans que l’employeur en soit au courant.
      Seule l’enquete peut determiner si reellement il agissait sous l’ordre de son employeur.

    • Jmm Man

      Oya, tu fais pitie!

      • muzohinyuka

        quelle genre d’enquete tu parles!!! au burundi, dans le pays ou tout vas bien!!!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur