Sécurité

Deux cadavres sur la route vers l’aéroport

Quartier industriel, route menant vers l’aéroport, à une vingtaine de mètres de la pharmacie Siphar. Très tôt le matin de ce samedi 26 septembre, la population découvre deux corps sans vie. Bras ligotés, vêtements d’intérieur, le premier homme gît au bord du trottoir. Un peu plus loin, le torse d’un autre homme émerge d’un sac.

Pour n’avoir pas su identifier les cadavres et pour n’avoir pas entendu des coups de feu pendant la nuit, les personnes trouvées sur le lieu avancent l’hypothèse de personnes exécutées loin de là.

Pierre Nkurikiye, porte-parole adjoint de la police dit que ces deux jeunes hommes non encore identifiés ont été étranglés et puis jetés par des gens eux aussi inconnus.

  2   Vos commentaires
  1. Inanzoza

    Ce Pierre Nkurikiye m »enerve avec son language tres pauvre,les enquetes sont en cours…etccc
    Uzobazwa vyinshi wa mugabo we.

  2. Verite Guess

    Non , non et non. Vous comptez tuer des personnes innocentes jusque quand? Vous avez remplace la peine de mort par des assassinats extrajudiciaires . Vous ne l’emportera pas au Ciel et Dieu m’est temoin.

Publicité