Archives

Bujumbura : 4 personnes auraient été tuées et plus de 20 autres blessées dans une série d’attaques à la grenade

15/02/2016 Abbas Mbazumutima 6
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Salmia Irikungoma

    Charlotte Kamikazi, inyanka Burundi yambere ni wewe, uri mu batuma abarundi baba frustres et humilies, mu kuba ijwi ry’abatikiza igice c’abarundi, woba waravyaye canke uzovyara, hahiriwe ibere ritonswe.

  2. NDABIRABE

    Poseurs de mines d’antan, lanceurs de grenades aujourd’hui , des terroristes génocidaires à l’action. Des crimes impunies, et récidives.

  3. Seulement une seule personnes est morte. Pourquoi vous avez tendance a exagerer les situations? Ces terroristes risquent d’avoir des problemes car partout au monde on lutte contre le terrorisme. Cette strategie des politiciens sans assise politique est depassee. Wait and see

  4. roger crettol

    Le “non-négociable”, les violences et le respect – des lois et d’autrui.

    Ces morts, ces victimes choisies à l’aveuglette nous sont intolérables, à nous qui vivons dans le confort relatif de l’état de droit. Il est criminel de sacrifier des civils pris au piège des nécessités de la vie quotidienne pour damer le pion à un gouvernement, si peu digne de respect soit-il.

    Avec une indignation justifiée, nous condamnerons les auteurs de ces attentats, quels qu’ils soient.

    Avec la même indignation, nous rappellerons que l’exemple est venu de haut, l’exemple du mépris des “autres”, du mépris des lois et du mépris de la séparation des pouvoirs.

    A l’arrogance du “non-négociable” et de l’arbitraire de l’intérêt personnel a fini par répondre en toute logique l’arbitraire des violences perpétrées contre la population civile. Pourquoi, s’il vous plaît, le droit de malfaire serait-il le privilège du prince ?

    Tant que l’arrogance et le “non-négociable” resteront le principe directeur de la politique du gouvernement, les factions aux activités criminelles se croiront justifiées dans leurs actions, aussi sanglantes et condamnables soient-elles.

    La guérison d’un corps social malade ne s’opèrera pas simplement en mettant hors d’état de nuire des auteurs d’attentats qui semblent quasiment insaissables. La guérison nécessitera qu’on se tourne vers le foyer de l’infection, et qu’on trouve les moyens de la réduire.

    Les Sages de l’UA ont du travail devant eux.

  5. Charlotte Kamikazi

    Barundi tagure mube vigilant, murikanure hanyuma mwirinde kuja mu mirwi ya bantu benshi en attendant que la situation se remette. Abo ni nyanka Burundi ziri frustrés ziriko zikorera ikibi Abanyagihugu kubera kubura ibiganiro hanze. Abo nabo bariko barihekura batijijwe umuheto bazoteba bamenyekana.
    Mana yanje ELOHIM tesha wogere unavume izo nkozi zikibi ziriko zihekura igihugu cabo kw’izina rya Yezu Kristu. Amen

  6. VIATOR

    on nous massacre aveuglement et on a marre d’etre les cobayes de ces protagonistes.

    Aux auteurs de ces attaques, sachez que on peut se proteger contre vos attaques a la grenade .je ne sais quand le gouvernement decidera de metrre en pratique ses mesures mais de grace arretez de nous canarder comme des pigeons.Combattez LA POLICE ,L’ARMEE dans une guerre symetrique et epargnez nous .ne nous poussez pas a adherer a 1 de vos camps

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Cacophonie dans un ministère

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Cacophonie dans un ministère

Qu’est-ce qui se passe réellement entre le ministre ayant l’Aménagement du Territoire dans ses attributions et son directeur général de l’Urbanisme et de l’Habitat ? Dans son communiqué du 29 mai, Madame le directeur général met en demeure les acquéreurs (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

592 utilisateurs en ligne