Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de vendredi 10 août 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

10/08/2018 Edition : Christine Kamikazi Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de vendredi 10 août 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• L’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations-Unis a indiqué que l’adoption de la Constitution ainsi que l’annonce officielle de la fin du mandat de Pierre Nkurunziza pour 2020 sont là deux actes majeurs et offrent une opportunité à saisir pour avancer dans le règlement de la situation burundaise. Devant les membres du Conseil de sécurité, Michel Kafando a indiqué que mise à part mis à part quelques contestations de l’opposition, la situation demeure calme. Il a aussi salué les efforts de la commission tripartite Burundi, Tanzanie et HCR qui ont permis le rapatriement volontaire de quelque 35 000 réfugiés. L’émissaire d’Antonio Guiterres a appelé le Conseil de sécurité de réitérer son appel à tous les protagonistes de la crise burundaise pour qu’ils participent de bonne foi aux pourparlers organisés par la facilitation et mediation de l’EAC.

Selon le représentant du Burundi, Albert Shingiro, le Conseil de sécurité devrait retirer le Burundi de son ordre du jour. Il a fustigé des réunions en cascade qui risquent de devenir un facteur de déstabilisation et un frein aux efforts régionaux

• Cinq personnes d’une même famille ont été arrêtées ce jeudi au chef-lieu de la commune Gihanga, province Bubanza après une fouille perquisition que la police a opérée de ce jeudi. Les sources sur place indiquent que rien d’illégal n’a été trouvé sur les lieux. 3 membres de la famille dont le père et son fils seraient pour le moment détenus au cachot sur Service national de Renseignement de Bujumbura tandis la mère et sa fille seraient pour le moment au cachot de la police Gihanga. Les mobiles de ces arrestations restent inconnus.

• Le directeur du lycée technique Buterere, Benjamin Manirambona qui s’est déguisé en élève a été pris en flagrant délit, en train de passer l’examen d’État au lycée du Lac Tanganyika parmi ses élèves. La ministre Janvière Ndirahisha s’est dépêchée sur les lieux et a indiqué ne pas savoir les raisons de son acte mais suspecte que ce directeur a été corrompu pour faire l’examen à la place de cet élève. Ce directeur a été arrêté ainsi que ses collègues professeurs qui rôdaient autour des salles.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.