Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 14 septembre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’.

[wonderplugin_audio id="313"]
14/09/2017 Edition : Raymond Nzimana 0

• Deux corps sans vie ont été retrouvés dans la province de Gitega. L’un est celui d’une femme du nom de Souavis Ntahondereye qui a été retrouvé pendu dans sa maison. Son mari a sur le champ été arrêté pour raisons d’enquêtes. L’autre cadavre est celui d’un dénommé Deo Uwisezerano, natif de Nyamugari. Il a été retrouvé sur la colline Sonaga. Ceux qui l’ont retrouvé font allusion à la sorcellerie, cet homme avait des gris-gris sur lui.

• La police fait état de deux veilleurs du bureau des Nations Unies pour les droits de l’homme au Burundi appréhendés pour des raisons d’enquête. Une plainte pour effraction a été déposée par ce bureau. Les enquêtes sont en cours après cet incident dans les enceintes de ce bureau des Nations unies dans la nuit de mardi à mercredi.

• La police indique également avoir commencé une enquête concernant le récent enlèvement de Léopold Habarugira du parti UPD-Zigamibanga. Le porte-parole de la police Pierre Nkurikiye demande à ceux qui auraient une quelconque piste de se confier à la police. Cela pour pouvoir retrouver la personne enlevée.

• Au cas où il y aurait des individus accusés de graves violations et des atteintes aux droits de l’Homme, l’Assemblée nationale assure qu’elle fera son rapport au gouvernement du Burundi pour que les auteurs présumés de ces actes identifiés soient punis conformément à la loi burundaise. Une annonce faite par le parlement, mettant en place la commission spéciale chargée de vérification du rapport de la commission d’enquête sur le Burundi.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.