Samedi 03 décembre 2022

Société

Sobel, un autre abri pour les sinistrés de Gatumba et Rukaramu

25/05/2021 Commentaires fermés sur Sobel, un autre abri pour les sinistrés de Gatumba et Rukaramu
Sobel, un autre abri pour les sinistrés de Gatumba et Rukaramu
Une famille s’installe dans le site Sobel de Maramvya.

Après le site de Kigaramango qui avait accueilli les victimes des inondations de Gatumba de l’année dernière, c’est le site dit Sobel de Maramvya qui abrite les victimes des inondations des zones de Gatumba, Rukaramu, et de Kigaramango dues aux nouvelles crues de la Rusizi.

Chaque jour, ce site accueille de nouveaux sinistrés. Il compte aujourd’hui plus de 1200 ménages. Il faut ajouter à ceux-là 324 autres ménages qui y vivaient depuis mai 2020.

A l’entrée de ce site, impossible de ne pas remarquer des centaines de tentes érigées. Certaines familles se sont déjà installées, d’autres construisent encore leurs tentes. Une petite tente est partagée par une famille : « Même si tu as 6 ou 7 enfants, tu dois partager ce petit abri avec ta famille », s’indigne une mère de famille.

Les nouveaux venus, eux n’ont pas encore reçu leurs tentes. Même si tout le monde s’y refugie, ces déplacées vivent dans la misère : « La vie que mènent ces déplacés dans ce site n’est pas facile, chaque jour, nous accueillons des nouveaux sinistrés. Ils ont faim, ils n’ont nulle part où dormir », fait savoir le responsable du site Alain-Jimmy Igiraneza.

Selon ces victimes des inondations, ils n’ont rien à mettre sous la dent : « Nous n’avons pas de nourriture, tout ce que nous avons cultivé a été emporté par les eaux. Nous avons aussi le problème d’eau potable certains d’entre nous ici peuvent passer des jours sans se laver ou laver leurs habits parce que nous n’avons pas d’eau. Nous demandons de l’aide surtout en eau potable et en vivres », appelle l’un des déplacés.

Dans le site Sobel de Maramvya, seuls les propriétaires des maisons inondées y ont accès. Selon la Croix-Rouge du Burundi, 6.392 ménages dont 3.041 ménages de la zone Rukaramu et 3.351 ménages de la zone Gatumba ont été déplacés par les inondations dues aux crues de la rivière Rusizi.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Vaciller mais avancer

Pour un journaliste, savoir que son travail est accessible à ses auditeurs, ses lecteurs ou téléspectateurs est très important. Pendant plus de cinq ans, on nous lisait comme par effraction. Pour rappel, depuis le 10 octobre 2017, les lecteurs d’Iwacu (…)

Online Users

Total 1 517 users online