EN

Politique

L’identification des auteurs des attaques dans la province de Bujumbura est en cours

27/02/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur L’identification des auteurs des attaques dans la province de Bujumbura est en cours
L’identification des auteurs des  attaques dans la province de Bujumbura est en cours
Nadine Gacuti, gouverneure de la province Bujumbura appelle les habitants de cette province à être vigilants.

Au lendemain des attaques dans la province Bujumbura, 23 membres du CNL ont été arrêtés. Les responsables du CNL protestent contre ces arrestations et le gouverneur appelle la population à la vigilance

« Au lendemain des attaques, j’ai reçu un message du représentant du Cnl, me demandant, pourquoi nous sommes en train d’arrêter leurs membres », raconte Nadine Gacuti, gouverneur de la province Bujumbura au cours d’une réunion de sécurité tenu ce mercredi 26 février dans cette province.

Cette réunion a été organisée après deux attaques qui ont eu dans cette province entre un groupe armé et les forces de l’ordre : l’une, le 19 février et l’autre le 23 février. Les administrateurs communaux, les forces de l’ordre ainsi que les leaders des différents partis politiques étaient présents dans cette réunion.

D’après la gouverneure, si ces personnes arrêtées sont du Cnl, que ce parti soit vigilant, ils auraient été infiltrés par des rebelles.

Didace Nzambimana, représentant du Cnl dans cette province, nie les propos du gouverneur. D’après lui, dans ce message, il était préoccupé par les membres de son parti qui ont été arrêtés dans leurs ménages, après ces attaques et non ceux qui ont été arrêtés, lors des dites attaques. « Nous les Cnl, nous menons un combat politique. Et si on est des vrais politiciens, l’on ne peut pas soutenir des voleurs».

Il a profité de cette occasion pour demander aux forces de l’ordre de les intégrer dans le conseil de sécurité mixte de la province de Bujumbura. Il a apprécié que certains membres de son parti arrêtés soient déjà relâchés.

Déo Bigirimana, commissaire provinciale de la police, indique que selon les enquêtes menées, ce groupe armé vient du Congo. Selon lui, certains de ces malfaiteurs sont entrés par la forêt de la Rukoko et les autres par la commune Rumonge.

Le commissaire explique, les investigations continuent afin d’identifier ces malfaiteurs. Il confie que si des arrestations se poursuivent c’est grâce aux dénonciations des malfaiteurs déjà capturés.

D’après la police, sur les 30 malfaiteurs qui formaient ce groupe, 22 sont morts et huit autres sont emprisonnés.

La gouverneure demande aux habitants de la province de Bujumbura d’être vigilants et d’avertir les autorités s’ils remarquent des nouveaux venus dans leurs localités.

Lors de cette réunion, Mme Gacuti exhorte les nombreux habitants qui détiennent encore des armes à feu de les rendre de leur plein gré. Elle met en garde ceux qui ne respecteront pas cet appel. Des sanctions sont prévues.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Traduire les paroles en actes

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Traduire les paroles en actes

A Karusi lors de la clôture de la semaine dédiée aux héros de la lutte pour la paix et la démocratie, le Président a encore déclaré la guerre à la corruption : « Nous n’allons en aucun cas tolérer les (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 802 users online