Samedi 10 décembre 2022

PSV

23/07/2022

PSV : « L’épilepsie n’est pas une maladie mentale »

Beaucoup de gens confondent la maladie mentale et l’épilepsie. Le neurologue Patrice Barasukana donne des éclaircissements. Selon lui, cette maladie attaque le cerveau et elle n’est pas contagieuse. Les patients victimes ont besoin d’être secourus au moment des crises.

27/06/2022

PSV : Quand la schizophrénie est austère plus que d’autres psychoses

La psychose est un ensemble de plusieurs pathologies caractérisées par une altération profonde de la conscience du patient, des troubles graves de l’identité et de son rapport à la réalité. Le psychiatre Angélus Nindereye insiste sur la schizophrénie l’une des pathologies graves.

20/06/2022

PSV : « le stress professionnel est évitable »

Le stress professionnel est un ensemble de réactions physiques et émotionnelles de notre organisme par rapport à une situation particulière dans le monde professionnel. Selon Déborah Irakiza, psychologue clinicienne au Cabinet IRAKIZA, le stress professionnel est une réalité au Burundi.

20/05/2022

PSV : « Le suicide émane d’une dépression profonde »

Plus de personnes meurent annuellement par suicide. Les riches aussi bien que les pauvres ne sont pas épargnés. Selon le médecin psychiatre, Sylvère Sakubu les personnes souffrant d’un problème de santé mentale sont les plus vulnérables. C’est un comportement pathologique.

25/03/2022

Le syndrome du stress post-traumatique, une épine à ôter dans les cœurs de la communauté

Les troubles du stress post-traumatique sont accompagnés de manifestations physiques liées à l’émotion extrême ressentie. Ils altèrent de façon significative la vie personnelle, sociale et professionnelle. Selon Alexis Hatungimana, psychologue-clinicien, la communauté peut jouer un rôle important dans la prévention de ce trauma.

14/03/2022

Inégale répartition des tâches domestiques, Les femmes exposées au burn-out

Les facteurs psychosociaux qui influencent la santé mentale des femmes diffèrent de ceux des hommes. Selon le psychologue-clinicien, Alain-Joseph Hatungimana, la répartition traditionnelle des responsabilités familiales entre les hommes et les femmes constitue un facteur de vulnérabilité.