Politique

Frodebu : «Personne ne peut refuser la démocratie aux Burundais»

22/10/2018 Egide Nikiza Commentaires fermés sur Frodebu : «Personne ne peut refuser la démocratie aux Burundais»
Frodebu : «Personne ne peut refuser la démocratie aux Burundais»
Pierre-Claver Nahimana se dit satisfait de l’état de la démocratie au Burundi.

Le président du parti Frodebu assure que la lutte du héros de la démocratie n’a pas été vaine. «La plupart de gens s’accordent sur le fait que la démocratie pour laquelle il a été assassiné, a été instaurée au Burundi», a déclaré Pierre-Claver Nahimana, ce mardi 22 octobre, à l’occasion du 25ème anniversaire de l’assassinat du président Ndadaye. Pour rappel, ce premier président démocratiquement élu a été assassiné, avec ses plus proches collaborateurs dont le président de l’Assemblée nationale, le 21 octobre 1993.

Ce successeur, à la tête du parti, de Fréderic Bamvuginyumvira, aujourd’hui en exil, assure que le pluralisme politique est une réalité. Il soutient également que les Burundais jouissent «pleinement» de leur droit d’élir leurs autorités : «Cela n’était pas possible avant son assassinat».

M. Nahimana relève un hic tout de même : «Certes, tout n’est pas rose». Cependant, il tient à rassurer que le retour en arrière est impossible : «Personne ne peut refuser aux Burundais la démocratie, la tenue des élections, les droits de l’Homme, le droit de regard sur la gestion de l’Etat».

Le président du parti Sahwanya Frodebu demande que les commanditaires de l’assassinat du président Ndadaye soient idéntifiés et jugés. D’après lui, jusqu’ici, ceux qui ont été traduits en justice et condamnés ne sont que des exécutants.

Signalons que le président Nkurunziza, en compagnie de la première dame, a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de son prédécesseur de loin, après une messe de requiem à la Cathédrale Régina Mundi.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 940 users online