EN

Société

Electrification à Kabezi : la population réclame l’augmentation de leurs indemnités d’expropriation

08/01/2021 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Electrification à Kabezi : la population réclame l’augmentation de leurs indemnités d’expropriation
Electrification à Kabezi : la population réclame l’augmentation de leurs indemnités d’expropriation
Les habitants de la commune Kabezi, réclament l’augmentation de leurs indemnités d’expropriation

Les habitants de la commune de Kabezi dans la province de Bujumbura ont organisé un sit-in devant les bureaux de cette commune dans la matinée ce jeudi 7 janvier. Ils réclament l’augmentation des indemnités d’expropriation que leur doit la société en charge du projet d’électrification dans leur commune.

Ils étaient plus de 30 représentants environ 300 ménages des six zones de la commune Kabezi, à faire un sit-in devant les bureaux de leur commune pour manifester leur colère.

C’étaient des jeunes, des adultes et des vieillards, tous venus solliciter l’intervention de l’administrateur pour réclamer de leurs indemnités d’expropriation que la société en charge de l’électrification de leur commune leur doit.

« Nous sommes venus ici pour annoncer à l’administrateur que nous sommes tous contre les propositions de la société venue installer les poteaux des lignes de hautes tensions ici », indique un de ces habitants.

D’après lui, la société les a promis 100 mille BIF par hectare pour les champs et 60 mille le mètre carré pour une maison. Une indemnité, selon lui, disproportionnée à la valeur de leurs maisons.

« Même si j’aurais 60 m2, avec les 60 mille le m2, où allons-nous vivre moi et mes enfants. Je soutiens à cent pourcent ce projet mais nous n’allons pas non plus opter d’errer », a-t-elle également fait savoir cette habitante.

En plus des indemnités ’’disproportionnées’’, les habitants de Kabezi déplorent également des modifications remarquées sur les feuilles de paiements.
« Il y a ceux qui ont constaté que le nombre d’hectares mentionnés sur les feuilles de paiement ne correspondent pas avec le nombre d’hectares recensés. Ils les ont diminués », révèle L.H, un autre habitant de la zone Kabezi.

Ces habitants appellent l’administration de leur commune à intervenir pour qu’ils ne soient pas usurpés. « Qu’un comité mixte de l’administration, des responsables de cette société et les habitants soient mis en place pour résoudre cette affaire », soutient L.H.

L’administration de Kabezi rassure

La commune Kabezi affirme être au courant du conflit opposant sa population et la société en charge du projet d’électrification de cette commune.

« La population est venue ici se plaindre, on les avait promis d’organiser une réunion prochainement avec les responsables de cette société pour savoir combien va recevoir chaque ménage sur sa maison ou son champ », a indiqué Espérance Habonimana, administrateur de la commune de Kabezi.

Toute rassurante, elle fait savoir que l’administration va se concerter dans les jours à venir avec les responsables du projet d’électrification de sa commune.

« Nous suivrons de près ce projet car il est d’un intérêt public. Il ne faut pas qu’il s’arrête et non plus les habitants ne doivent pas y perdre leurs biens », ajoute l’administrateur de Kabezi.

Le projet d’électrification de la commune Kabezi va couvrir toutes les six zones de cette commune.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. L’heure est grave

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19. L’heure est grave

« 41 nouveaux cas positifs ont été notifiés sur 1 242 tests réalisés, soit un taux de positivité de 3,3 %. Parmi ces cas, 35 sont de transmission locale, soit 85,37 % et 6 cas importés, soit 14,63 %. Ce (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 243 users online