EN

Environnement

Dépotoir de Mubone débordé: les habitants de la localité se disent inquiets

24/10/2019 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Dépotoir de Mubone débordé: les habitants de la localité se disent inquiets
Dépotoir de Mubone débordé: les habitants de la localité se disent inquiets
Les écoliers passent par ce dépotoir pour aller à l’école

Des tas et des tas d’immondices en putréfaction, une odeur nauséabonde empestant les environs, des mouches pullulant de partout, des eaux stagnantes usées par ici et par là, telle est la situation qui se présente ce mercredi 23 octobre dans le quartier Mubone de la zone Buterere, en mairie de Bujumbura.

Il est 12 h, le ciel est devenu clair après les pluies de ces derniers temps. Mais à Butere tout près du dépotoir de Mubone, tout est sombre, noir. La route menant vers cette décharge est boueuse et les immondices jonchent ce chemin devenu impraticable.

Ce seul dépotoir de la mairie de Bujumbura est débordé, les camions déchargent les déchets dans la rue et tout près des maisons situés aux alentours de cette décharge.

Les habitants de cette localité se plaignent. «Le dépotoir est débordé. Les camions commencent à décharger les déchets juste devant nos ménages et dans les parcelles se trouvant aux alentours », se lamente P.N, un habitant vivant aux alentours de ce dépotoir. Il précise que ce n’est pas la première fois que des appels au secours soient lancés. «Ils n’ont jamais trouvé d’échos favorables».

La route vers le quartier Mubone est méconnaissable suite aux déchets éparpillés un peu partout et couvrant ce tronçon. Selon P.N, la circulation sur cette route est presque impossible. «Quand il pleut, nos enfants font l’école buissonnière. La route devient impraticable».

D.H, habitant, témoigne que jeudi dernier, le chef du quartier de Mubone s’est révolté pour empêcher des camions de continuer à décharger leurs déchets en face de nos maisons. «C’est l’intervention de la police qui a mis fin à son refus annihilant tous ses efforts».

Signalons que les immondices se retrouvent même devant les portes du centre de santé de ce quartier. Les habitants vivent dans la crainte d’attraper certaines maladies et surtout le choléra. «Ils nous demandent de lutter contre le choléra alors qu’ils l’amènent dans nos ménages», lancent P.N et D.H.

Ils demandent au gouvernement que ce dépotoir soit délocalisé et placé dans un endroit plus vaste et loin des ménages. «On a été heureux d’entendre le Maire de la ville nous promettre que ce dépotoir allait être installé à Muzinda», se désole P.N. Iwacu a essayé de contacter les autorités de la Mairie de Bujumbura, en vain.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

“La liberté est la règle, la détention l’exception”

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur “La liberté est la règle, la détention l’exception”

22 octobre 2019, un mardi noir, sombre. Un jour où la vie a été bouleversée pour Agnès, Christine, Térence et Egide. Un jour qui pourrait donner raison à Michel Delpech dans sa chanson : « Il y a des jours (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 588 users online