EN

Société

Début difficile du recensement général des fonctionnaires

27/10/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Début difficile du recensement général des fonctionnaires
Début difficile du recensement général des fonctionnaires
Marie Rosette Nizigiyimana : « Les techniciens sont à l’œuvre pour résoudre les problèmes signalés. »

Aucun fonctionnaire n’était recensé à Gitega et à Bujumbura jusqu’à l’après midi de ce 26 octobre 2020. Par ailleurs, les fonctionnaires interrogés par Iwacu sont inquiets par certaines questions .

« Une application dénommée « ODK collect » devrait aider dans la collecte des données, mais ne fonctionne pas », a indiqué un recenseur. Sur différents lieux de recensements en mairie de Bujumbura, les recenseurs soupçonnent le manque de maîtrise de l’application : « On nous a expliqué son fonctionnement en une seule journée. »

A Gitega, la capitale politique, les agents recenseurs précisent que pour la seule journée du 26 octobre, ils devraient poser aux fonctionnaires 42 questions. Mais l’application ne pouvait pas s’ouvrir. Recensés et Agents-recenseurs assistaient au blocage, impuissants. Une série de plus de 100 questions devraient être posées. Une question sème le trouble : « Votre ethnie ». Pour un fonctionnaire, « cette question fait un peu peur car, en principe, être fonctionnaire de l’Etat relève de ses aptitudes techniques », a confié un fonctionnaire, assez inquiet. Certains redoutent « les conséquences de ce recensement ». Nos sources font savoir que c’est difficile de donner une réponse claire à cette question dont personne ne comprend pas la finalité ou le bien-fondé.

La porte-parole du ministre de la Fonction publique, Marie Rosette Nizigiyimana, indique que les techniciens sont à l’œuvre pour résoudre les problèmes techniques signalés qui seraient la conséquence « d’une connexion internet suffisante due au fait que tous les agents recenseurs se sont connectés en même temps. »

Le recensement devait se terminer ce 27 octobre, d’après le communiqué de son ministère, « il pourra être prolongé selon l’état d’avancement de la journée de demain 27 octobre. »

La porte-parole s’est réservée de tout commentaire sur le contenu du questionnaire de recensement.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Traduire les paroles en actes

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Traduire les paroles en actes

A Karusi lors de la clôture de la semaine dédiée aux héros de la lutte pour la paix et la démocratie, le Président a encore déclaré la guerre à la corruption : « Nous n’allons en aucun cas tolérer les (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 173 users online