Jeudi 25 février 2021

Politique

Cibitoke/Mabayi : deux personnes assassinées accusées de sorcellerie

15/01/2017 Jackson Bahati Commentaires fermés sur Cibitoke/Mabayi : deux personnes assassinées accusées de sorcellerie

Cette atrocité émane des tracts sur lesquels sont marqués les noms des individus qui doivent être tués pour sorcellerie. Les autorités décrient cet acte ignoble.

Le corps sans vie d'une des personnes assassinées
Le corps sans vie d’une des personnes assassinées

Onesphore Maronderye et Félix Ntukakazina ne sont plus. Ces deux personnes présumées sorcières ont été tuées sauvagement ce mardi 10 janvier à coups de gourdins et de machettes infligés par certains de leurs voisins résidant sur la colline Mageyo, zone Butahana, commune Mabayi.

Les informations reçues sur place font état d’une vingtaine de tracts qui y ont été ramassées. « Leurs noms étaient déjà mentionnés sur ces tracts ! », indique Jean Ndikumana un habitant de Mageyo en colère.

« Personne n’a le droit de se faire justice »

Les habitants de la zone Butahana déplorent également l’assassinat de Jeannette Nihoreho, une cultivatrice qui a été sauvagement assassinée la semaine dernière pour sorcellerie au moment où elle venait des activités champêtres.
« N’eût été l’intervention de la police qui a tiré des balles en l’air, le corps de cette mère serait morcelé comme celui d’une vache devant le boucher », témoignent les autorités locales rencontrées sur le lieu.

Selon elles, les bourreaux sont, pour le moment, locataires de la prison de la police à Mabayi.
La population de cette zone souligne en outre que les actes de violences sont devenus monnaie courante dans la commune Mabayi.

Elle met en cause les conflits fonciers et règlements des comptes comme moteur de ces tueries.
Les défenseurs de droits humains déplorent ces atrocités. Ils indiquent qu’un sorcier bénéficie de la présomption d’innocence quand il n’a pas encore été inculpé. En plus de cela, poursuivent-ils, le Burundi fait partie des pays qui ont ratifié la loi sur la l’abolition de la peine de mort.

Les autorités administratives à Mabayi promettent de travailler main dans la main avec la police afin d’arrêter toute personne qui a participé à ces assassinats.
Elles demandent à la population de ne plus se faire justice.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. Attention à la transmission locale

Un rapport de situation sur la réponse à la pandémie du coronavirus a été publié ce 14 février, un mois après la reprise d’une deuxième campagne de dépistage de masse. Une décision intervenue suite à la recrudescence des cas de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 514 users online