Archives

Affaire carnage de Gatumba : les détenus réclament le signifié du jugement

Onze jours après le prononcé du jugement, les détenus sont impatients de savoir le verdict rendu par la Cour d’Appel de Bujumbura.

Gatumba : les personnes citées à comparaître dans le procès ©Iwacu
Gatumba : les personnes citées à comparaître dans le procès ©Iwacu

Au moment où la Cour affirme avoir prononcé son verdict, ce vendredi 31 janvier, le détenu Joseph, surnommé Kabizi, dit qu’il ne sait pas si le prononcé du jugement a déjà eu lieu, plus de deux mois après la mise en délibéré du dossier.

Pierre Claver Mbonimpa, président de l’Aprodh, se veut rassurant : « La greffe est en train de rédiger la copie de jugement. Une fois ce document disponible, les détenus seront signifiés du jugement pour que ceux qui le désirent fassent un pourvoi en cassation. »

Signalons que tous les 18 accusés ont été condamnés à des peines de prison. Alors acquittés par le Tribunal de Grande Instance de Bujumbura, deux accusés libres se voient condamnés respectivement à 3 et 2 ans de service pénal principal. « Il va sans dire qu’ils se pourvoiront en cassation pour échapper à prison », commente un avocat. Quant à Ferdinand Ngabireyimana, alias Mabele, l’homme qui avoue avoir participé dans l’exécution du carnage, sa peine passe de la prison à perpétuité à 25 ans de service pénal principal.
Les condamnés auront 60 jours pour se pourvoir en cassation à compter du jour du signifié de jugement.

La défense déplore toujours que dans cette affaire de massacre de 39 personnes au bar Les amis le 18 septembre 2011, les hautes personnalités de la police nationale ou du service national de renseignements citées dans le dossier n’aient pas été appelées à la barre.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un châtiment qui ne s’explique pas

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un châtiment qui ne s’explique pas

Certains directeurs des écoles s’apprêteraient à « châtier » les lycéens coupables d’avoir déchiré leurs uniformes pour célébrer leur  joie de sortir du secondaire et d’accéder à l’enseignement supérieur. Iwacu et de nombreux lecteurs  se sont exprimés là-dessous. Parents, éducateurs, syndicalistes, autorités (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 273 users online