Mardi 27 septembre 2022

Politique

Audace Niyonzima : « Le bosseur »

10/09/2022 0
Audace Niyonzima : « Le bosseur »

Le nouveau patron du ministère des Finances, Audace Niyonzima, 51 ans, est natif de la commune Giteranyi, province Muyinga (nord-est du Burundi). Il fait ses études primaires et secondaires au Burundi.

Economiste formé au Cameroun, il commence sa carrière professionnelle à la Banque de la République du Burundi (BRB), où il est cadre chargé d’études et de statistiques. Il ne cesse de gravir les échelons.

En 2015, il est élu député dans la circonscription de Muyinga. Le 14 avril 2017, le nouveau ministre des Finances se voit confier la direction de l’Office burundais des recettes (OBR). Selon ceux qui l’y ont côtoyé, il a fait preuve de droiture. Il revient à la BRB le 14 avril 2021 où il est nommé premier vice-gouverneur.

Sa nomination à la tête du ministère des Finances est saluée dans les milieux des affaires. Ceux qui l’ont côtoyé durant sa carrière professionnelle disent de lui qu’il est un homme calme, discret et bosseur.

M. Niyonzima s’implique activement dans les travaux de développement. A son actif se trouvent plusieurs coopératives agro-pastorales initiées dans sa commune.

Audace Niyonzima est marié depuis 2003 et est père de 4 enfants.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 466 users online