Samedi 04 février 2023

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de Vendredi 01 Mars 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

01/03/2019 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de Vendredi 01 Mars 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Deux écoliers sont morts ce vendredi 1er mars dans la zone Musaga de la commune Muha en mairie de Bujumbura à la suite d’un accident de roulage. Un bus a défoncé vers 7h15 la clôture de l’école fondamentale Musaga III. Sur le champ, un écolier, de l’école primaire fondamentale Musaga I qui passait, est mort. La directrice de cette école ayant fait l’objet d’accident fait savoir que 5 écoliers ont été blessés. Ils ont été vite évacués à l’hôpital pour bénéficier des soins. Parmi eux, un écolier y est mort.

• La musique burundaise vient de perdre un ancien batteur incontournable. Bruno Simbavimbere alias Memba a succombé ce vendredi 1er mars à l’attaque à la machette survenue dans la nuit du 22 février dernier, alors qu’il rentrait chez lui, au quartier Kibenga. Président de l’Amicale des musiciens du Burundi (AMB), depuis plus de 10 ans, M. Simbavimbere est né en 1965 à Bujumbura dans la zone Bwiza. Connu pour avoir accompagné plusieurs groupes de musiciens comme joueur de batterie, Memba commence sa carrière de batteur dans l’orchestre « Amabano », dans les années 80

• Sur 64 établissements d’hébergement évalués au Burundi, 37 ont été classés selon les critères de classification établis par des instances de la communauté est-africaine. Parmi eux, les hôtels Club du lac Tanganyika, Royal palace et Belair Résidence sont classés ‘‘cinq étoiles’’. Les résultats de cette classification des établissements ont été proclamés ce vendredi 1er mars par le ministre du commerce de l’industrie et du tourisme. Le directeur de l’hôtel club du lac Tanganyika Alfredo Frojo indique que le secteur de l’hôtellerie au Burundi souffre d’insuffisance de moyens financiers. Le Burundi possède 596 établissements touristiques d’hébergement avec capacité d’accueil de 71.394 chambres.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.