Mercredi 08 décembre 2021

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de jeudi 7 mars du journal « Amakuru y’IWACU »

07/03/2019 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de jeudi 7 mars du journal « Amakuru y’IWACU »

• Le Tribunal de Grande Instance de la commune Mukaza a condamné ce mercredi 111 prisonniers accusés d’atteinte à la sécurité du pays. 59 parmi eux ont été condamnés à 4 ans de servitude pénale, 34 autres à 5 ans et les 18 restants à 10 ans. Le député Fabien Banciryanino élu dans la circonscription de Bubanza qui a suivi ce dossier fustige le jugement a été rendu.

Cet élu du peuple dit ne pas comprendre comment des prisonniers ayant un même dossier et un même chef d’accusation soient condamnés à des peines différentes. Il déplore également que la mise en délibération de leur procès a pris une longue durée. Le député Fabien Banciryanino explique qu’elle ne devrait durait qu’un mois au lieu de trois mois. Ce député indépendant indique qu’il va interjeter appel. Pour rappel, ces personnes ont été arrêtées en RDC en 2018.

Le gouvernement congolais les a remis au gouvernement burundais et ont été vite transférés à la prison centrale de Mpimba. C’est en Novembre 2018 qu’elles ont été accusées d’atteinte à la sécurité du pays.

• L’Ombudsman burundais appelle les leaders des confessions religieuses à prêcher la réconciliation et la paix pendant cette période préélectorale. Lors d’une réunion organisé à l’intention de ces religieux, Edouard Nduwimana a tenu à préciser que lors des élections de 2015, des leaders des églises ont oublié leur rôle de contribution à la réconciliation de la population en se comportant comme des politiciens. Raison pour laquelle, a-t-il expliqué, il a organisé cette réunion pour échanger sur le rôle des confessions religieuses dans la consolidation de la paix.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.